TV

TPMS : Estelle Denis se mue en boxeuse sous les conseils de Brahim Asloum (vidéo)

TPMS : Estelle Denis se mue en boxeuse sous les conseils de Brahim Asloum (vidéo)

Invité de l'émission "Touche pas à mon sport" ce mercredi, l’ancien boxeur Brahim Asloum a donné un cours particulier à la présentatrice Estelle Denis. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Présentatrice de Touche pas à mon sport depuis quelques semaines, Estelle Denis s’était confiée au mois de novembre sur cette nouvelle émission et sur la demande en mariage de Raymond Domenech, en direct à la télévision pendant l’Euro 2008.  "Je ne les avais jamais revues ces images. Je les ai vues une seule fois, c'était en direct. Je ne m’y attendais pas, en plus on avait François Hollande sur le plateau. Au départ, je ne savais pas vraiment si c'était à l'antenne. Du coup, je demande à mon oreillette : 'C'est passé à l'antenne cette connerie ?’ Quelque part, cette demande, elle me sauve... Parce que quand je le vois au départ, j'ai envie de pleurer, il est tellement malheureux."

Chaque soir du lundi au vendredi, Estelle Denis débat des sujets sportifs du moment avec sa bande chroniqueurs. Parmi eux, Raymond Domenech parfois. Et quand il n’invite pas sa compagne à danser sur le plateau, il la recadre quand il le faut. Alors que la présentatrice flattait le journaliste Julien Pasquier fin novembre, il ne s’était pas privé de la reprendre de volée. "Vas-y, ne te gêne pas", avait-il lancé alors que sa compagne venait de qualifier Julien Pasquier de "journaliste sportif hyper sexy".

Un score pas très élevé

Absent ce mercredi, Raymond Domenech a peut-être observé Estelle Denis à la télévision. Il l’aura vue s’essayer au jeu de fête foraine consistant à frapper le plus fort possible un punching-ball. Après avoir observé son invité Brahim Asloum et le célèbre agent de sécurité Mokhtar exploser les scores (plus de 800 chacun), elle s’est essayée, conseillée par le champion olympique 2000, à l’exercice. On vous laisse apprécier le résultat.

Réagissez à l'actu people