TV

TPMP People : quand Claire Chazal et Laurence Ferrari ont refusé de poser ensemble (vidéo)

TPMP People : quand Claire Chazal et Laurence Ferrari ont refusé de poser ensemble (vidéo)

En s'intéressant aux stars qui se détestent sur le plateau de TPMP People ce vendredi 4 octobre, Matthieu Delormeau a interrogé sa chroniqueuse Catherine Rambert qui a fait une révélation sur Claire Chazal et Laurence Ferrari. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Anciennes figures des journaux télévisés, Claire Chazal et Laurence Ferrari ont connu le succès à une même période. Présentes sur la même chaîne, TF1, les deux présentatrices n'ont pourtant visiblement pas été très proche. Sur le plateau de TPMP People ce vendredi 4 octobre, la chroniqueuse et journaliste Catherine Rambert a raconté une anecdote témoignant de leur distance. "Quand je dirigeais un magazine télé, il y avait deux stars du journal à l’époque, Claire Chazal et Laurence Ferrari, l’une la semaine et l’une le week-end. Elles marchaient très fort, et on s’est dit un jour qu’on allait les mettre en Une toutes les deux" a-t-elle expliqué. Mais l'idée n'a jamais pu se réaliser. 

"La plus vieille était plus branchée que la plus jeune"

"Il a été impossible de faire une photo ensemble !L’attachée de presse de TF1 me racontait des pipos, 'Claire est fatiguée', puis 'Laurence ne peut pas' etc" a détaillé la journaliste qui a sous-entendu une mésentente entre Laurence Ferrari et Claire Chazal. "En fait, elles ne l’ont jamais dit, mais elles se détestent plus ou moins cordialement. À l’époque, Claire Chazal s’affichait avec des jeunes hommes, et Laurence Ferrari était mère de famille. La plus vieille était plus branchée que la plus jeune, c'était très compliqué" a-t-elle poursuivi. Malgré le refus des deux animatrices de se réunir devant l'objectif, la journaliste a quand même fait sa Une en les associant avec un titre évocateur : "La guerre des blondes". Une prise de risque qui n'a pourtant rien valu au magazine. "Elles n'ont rien démenti" a-t-elle assuré.

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people