TV

TPMP People : Matthieu Delormeau réagi après ses fausses informations sur les Vieilles Charrues (vidéo)

TPMP People : Matthieu Delormeau réagi après ses fausses informations sur les Vieilles Charrues (vidéo)

Suite aux fausses informations sur les Vieilles Charrues qui ont fait réagir son directeur général, Matthieu Delormeau et son chroniqueur ont réagi dans TPMP People ce vendredi 11 octobre. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Plus grand festival de musique de France, les Vieilles Charrues accueillent chaque été plus de 200 000 festivaliers. Et cela grâce à la mobilisation de plus de 7 000 bénévoles et sans subvention. Alors quand la présence de Céline Dion a été annoncée avec le cachet le plus important de l'histoire du festival, Matthieu Delormeau ainsi que le chroniqueur Mathieu Alerman avaient laissé entendre dans TPMP et TPMP People que les Vieilles Charrues étaient financés par "le conseil régional et donc un peu par les gens de la Région". Une information qui est fausse puisque le festival associatif et indépendant, tire 80% de ses recettes du public et 20% de partenaires et mécènes.

"J’ai exagéré. Mais ce qu’il dit n’est pas tout à fait vrai"

Devant ces propos, le directeur général du festival Jérôme Tréhorel s'est indigné sur Twitter : "On est le 1er avril??? Matthieu Delormeau et Cyrilhanouna qui annoncent dans TPMP que Celine Dion vient aux Vieilles Charrues pour un concert de 3 morceaux... que le festival est payé par la région.. heuuu fake zéro subvention. Billet d'entrée le moins cher de la tournée…". En réponse, Matthieu Delormeau a accepté son erreur : "Merci. Info erronée que nous rectifierons demain dans TPMPPeople désolé". Comme promis, l'animateur est revenu sur cette erreur dans TPMP People ce vendredi 11 octobre que son chroniqueur Mathieu Alerman a à moitié reconnu. "J’ai exagéré. Mais ce qu’il dit n’est pas tout à fait vrai. Il a pu comprendre que le cachet de Céline Dion d’un million était entièrement payé par le contribuable, ce qui n’est pas le cas. C’est un festival qui touche forcément des subventions, la preuve : sur l’affiche du festival, il y a les logos des partenaires. (...) Il y a également le logo du conseil régional dessus donc il le met pas pour faire joli. C’est pas les un million entièrement mais ça contribue à payer" continu-t-il d'accuser. Afin de mettre les choses au clair, Jérôme Tréhorel a aussi proposé de venir expliquer "le modèle associatif atypique des Charrues" dans TPMP. 

 

 

 

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people