TV

TPMP : Nadège Beausson-Diagne, sexy et déchaînée : "Quand je vois du zip, je dézip"

TPMP : Nadège Beausson-Diagne, sexy et déchaînée : "Quand je vois du zip, je dézip"

En début de semaine, l’émission "Touche pas à mon poste même l’été" a été lancée. Animée cette fois-ci par Valérie Benaïm et Enora Malagré, l’émission réserve toujours quelques surprises aux téléspectateurs. Et cette fois-ci, c’est la chroniqueuse Nadège Beausson-Diagne qui fait grimper la température sur le plateau.

Nadège Beausson-Diagne a été découverte grâce notamment à la série "Plus Belle La Vie" sur France 3. Après son éviction de la série, la jeune femme a intégré la série "Pep’s" sur TF1, puis a finalement rejoint l’équipe de Touche pas à mon poste sur D8.

Très dynamique, Nadège Beausson-Diagne n’a pas peur de dire la vérité et elle a même avoué dans une interview pour nos confrères de Public, qu’elle était suivie par une psychanalyste : "Je suis folle mais moi au moins, je me soigne. Je suis en psychanalyse depuis des années. Ca me permet de mieux assumer ma folie. Et je vous rassure, les autres comédiens de Pep’s sont encore plus tarés que moi (…) Si je rigole autant, c’est parce que j’ai déjà beaucoup trop pleuré. Je ris pour ne plus sombrer".

"Quand je vois du zip, je dézip"

Sur le plateau de "Touche pas à mon poste", la chroniqueuse se fait souvent remarquer pour ses tenues souvent sexy, ou encore pour ses propos assez cashs. Mais aujourd’hui, c’est pour une séquence sexy que Nadège Beausson-Diagne fait parler d’elle. En tout début d’émission, alors que Valérie Benaïm présente chaque chroniqueur, cette dernière fait une remarque sur la chemise très fleurie de François Viot.

Alors que le chroniqueur explique que sa chemise porte un zip et non pas des boutons, Nadège Beausson-Diagne, qui est sa voisine, a décidé de lui réserver une petite surprise. Sur une musique assez sexy, la chroniqueuse décide de dézipper la chemise de François Viot tout en lançant des regards langoureux à la caméra. Malheureusement pour elle, elle est prise à son propre jeu. François Viot décide à son tour de dézipper la robe de la jeune femme. "Quand je vois du zip je dézip", explique alors Nadège Beausson-Diagne.

Réagissez à l'actu people