TV

TPMP : Matthieu Delormeau règle ses comptes avec NRJ12 (VIDÉO)

TPMP : Matthieu Delormeau règle ses comptes avec NRJ12 (VIDÉO)

Matthieu Delormeau a décidé de régler ses comptes avec NRJ12 dans l'émission "Touche pas à mon poste", diffusée ce jeudi 16 janvier. Il est revenu sur son licenciement qui l'a terriblement marqué.

Matthieu Delormeau est très rancunier. Lors de l'émission "Touche pas à mon poste" du jeudi 16 janvier, le chroniqueur est revenu sur un sujet qui l'a particulièrement bouleversé, à savoir, son renvoi inattendu de NRJ12, il y a quelques années. Si Valérie Benaïm avait confié qu'elle avait été renvoyée de TF1 à cause de sa prise de poids à la suite de sa grossesse, Matthieu Delormeau, qui a violemment clashé Nagui, a lui aussi tenu à partager un souvenir douloureux. Il a expliqué à Cyril Hanouna et aux autres chroniqueurs : "Dans quelle entreprise peut-on être licencié sur un sondage ? Moi, ça m'est arrivé. Vincent Broussard était devenu directeur général. Ça faisait six ans que j'étais chez NRJ12. Et un jour, il me convoque dans son bureau. Et il me dit : 'Cher Matthieu, il y a trop de télé-réalité sur la chaîne, je veux qu'elle ait du sens. Tu es le symbole de ce qu'elle est devenue, donc tu dégages'.".

"Je suis donc parti sans un euro"

Matthieu Delormeau, qui s'en est récemment pris à Meghan Markle, a également expliqué qu'il avait reçu des menaces de la part de son ancien employeur s'il tentait le moindre procès. Résultat, l'animateur est reparti sans un sou après son renvoi. Il a ajouté sur le plateau de "Touche pas à mon poste" : "Tu sais ce qu'on m'a dit ? On m'a dit 'si tu attaques, tu auras toutes les chaînes à dos. Tu seras considéré comme un procédurier'. Je suis donc parti sans un euro, j'ai appelé Marc-Olivier Fogiel et vous savez ce qu'il m'a dit : 'vends ta voiture' Et la semaine d'après, bam, il y a le Tunisien qui m'appelle". Le chroniqueur de Cyril Hanouna a confié que si c'était à refaire, il ne souhaiterait plus être célèbre, ce qui peut parfois être difficile. Il a conclu : "Je peux dire qu'à recommencer ce métier, je ne le recommence pas. J'aurais fait un métier - je le dis - j'aime bien les jolies voitures, j'aurais fait un métier pour avoir un très beau confort de vie, peut-être monter un restaurant ou une salle de sport, mais je ne serais pas allé dans la célébrité parce qu'aujourd'hui je réalise que ça ne me correspond pas tellement.". Une vie bien éloignée de celle de la télévision.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people