TV

TPMP : le témoignage de Marie, victime d’abus sexuels de la part de son entraîneur (vidéo)

TPMP : le témoignage de Marie, victime d’abus sexuels de la part de son entraîneur (vidéo)

Depuis plusieurs jours, sous l’impulsion de Sarah Abitbol, des sportives brisent le silence et révèlent les agressions sexuelles subies lors de leur jeunesse. Jeudi 6 février, Marie a témoigné anonymement sur le plateau de TPMP. Un récit bouleversant.

Depuis la sortie du livre de Sarah Abitbol où cette dernière accuse son entraîneur de l’avoir violée, les femmes brisent le silence. Après ces aveux qui ont l’effet d’une onde de choc, d’autres sportives ont témoigné dans le quotidien L’Equipe. Elles sont patineuse, tenniswoman ou encore nageuses... Le monde du sport français fait face à un scandale sans précédent. Malheureusement, un nouveau témoignage est venu s’ajouter à ceux déjà existants. C’est celui de Marie qui n’a pas souhaité dévoiler son visage dans "Touche pas à mon poste" jeudi 6 février. Elle apparaît floutée, sa voix a été modifiée pour ne pas être reconnue. Et son récit fait froid dans le dos…

"Si j’étais restée là-bas, il m’aurait violée"

Les faits remontent à 2009 et ont duré jusqu'à 2011 selon la jeune fille qui n’avait que 16 ans à l’époque. L’entraineur de Marie change et il se montre très insistant. "Il me proposait des massages en me disant tu sais les stages c’est très éprouvant pour tes muscles. Pour éviter que tu aies des douleurs, il faut que je te masse." Et il ne s’arrêtait pas là. Les massages étant un prétexte, ils ont vite dérapé. "Ça a commencé par les mollets, les épaules et ça a très vite continué sur la poitrine, les fesses, les cuisses." Ces attouchements se reproduisaient, tous les jours et plusieurs fois par jour car il devait se sentir "puissant" selon la jeune femme.

Marie le sait, "Je suis persuadée que si j’étais restée là-bas, il m’aurait violée". Pensant trouver du soutien auprès de sa famille début 2011, la jeune femme se heurte à la sympathie qu’ils éprouvaient pour le coach. "Ils faisaient confiance à cet entraîneur-là". Ce témoignage montre que les violences sexuelles ne se limitent pas au monde sportif professionnel mais également au monde amateur.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people