TV

TPMP : La colère de Laurent contre la production de Koh-Lanta après les menaces de mort (vidéo)

TPMP : La colère de Laurent contre la production de Koh-Lanta après les menaces de mort (vidéo)

Candidat de la saison de "Koh-Lanta, les 4 Terres", Laurent a été visé par des menaces de mort sur les réseaux sociaux. Le professeur d’histoire a fait part de sa colère envers la production et Alexia Laroche-Joubert sur le plateau de TPMP lundi 9 novembre.

Laurent a été éliminé de l’aventure Koh-Lanta le 6 novembre dernier. Son nom a été évoqué à de multiples reprises dans la presse, non pas pour son élimination mais à cause des menaces de mort proférées à son encontre. C’est Le Parisien qui sort l’information le 6 novembre et publie un extrait du procès-verbal du prof d’histoire-géographie. Laurent a été menacé de mort et de décapitation, ce qui fait tristement écho à l’affaire Samuel Paty. L’individu a été arrêté et a échoppé d’un an de prison ferme, de 18 mois de prison dont 6 assortie d’un sursis probatoire avec obligation de soins et l’interdiction de se rendre dans le département de l’Isère et d’entrer en interaction avec Laurent. Mais l’aventurier aurait voulu que l’affaire ne soit pas rendue publique afin de protéger sa famille et ses élèves.

"Je ne me suis pas senti super soutenu"

Invité sur le plateau de TPMP lundi 9 novembre, Laurent a fait part de sa colère envers la production et Alexia Laroche-Joubert notamment. "Madame Laroche-Joubert m’a appelé trois jours après. Le seul à m’avoir envoyé un message et je tiens franchement à le souligner c’est Denis (Brogniart, ndlr). Un message le jour-même depuis Tahiti, un message de soutien ‘A fond derrière toi etc’" déclare l’aventurier. Puis il explique pourquoi il n’a pas répondu aux appels de la productrice. "Parce que l’ai vue répondre à ma place dans Le Parisien en disant que j’étais quelqu’un de solide, qui prenait beaucoup de distance par rapport à ça. J’ai jamais communiqué avec elle. (…) J’étais dans la panique en début de semaine. Il y avait les flics qui m’accompagnaient à mon bahut. Très franchement, solide à ce moment-là, non !".

"On a parlé à ma place. Elle a dit que ça n’avait pas de rapport avec Koh-Lanta, ce qui n’es pas vraiment vrai parce que le gars est venu sur mon Instagram ‘Laurent Koh-Lanta’, il n’est pas venu chercher un truc d’histoire-géo". Le candidat tient à préciser : "Je n’ai rien contre la prod, simplement, je vous le dis clairement, je ne me suis pas senti, en début de semaine, super soutenu".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people