TV

TPMP : Karine Le Marchand pousse un coup de gueule contre ses détracteurs (vidéo)

TPMP : Karine Le Marchand pousse un coup de gueule contre ses détracteurs (vidéo)

Invitée de Touche pas à mon poste pour faire la promotion de l'émission L'Amour est dans le Pré, Karine Le Marchand a poussé un petit coup de gueule envers ses détracteurs de son émission politique "Une Ambition Intime". Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Avec son émission politique, "Une Ambition Intime" sur M6, Karine Le Marchand a marqué la scène télévisuelle en cette fin d'année 2016 malgré de nombreuses critiques. En effet, l'attitude de Karine Le Marchand était jugée un peu trop amicale avec ses invités politiques au goût de certaines personnes, notamment pour Patrick Cohen. Le journaliste avait estimé qu'elle n'aurait pas dû "copiner avec Marine Le Pen" : "Je préfère voir Karine Le Marchand interroger des agriculteurs", avait-il déclaré sur La Nouvelle Edition sur C8 le 2 janvier.

Interrogé par Cyril Hanouna concernant son émission politique, Karine Le Marchand a poussé un petit coup de gueule envers ses détracteurs (sans citer Patrick Cohen). "Je pense que vous (Cyril Hanouna) et moi, on est détesté par des personnes un peu intellectuelles qui détestent ce qui est populaire. Je dis tant pis pour eux".

"On n'appartient pas à leur caste"

Enervée, Karine Le Marchand n'a pas hésité à tacler les médisants. "On n'appartient pas à leur caste, donc ils nous le font comprendre à chaque fois. Soit on est blessé tout le temps, soit on les ignore", a-t-elle répondu.

"Ce qui m'a touché c'est la misogynie sur Ambition Intime. Si vous regardez l'Amour est dans le Pré, à un moment je suis en short, j'interroge des agriculteurs et je suis donc sur leur canapé. J'ai les jambes repliées, cela ne pose aucun problème parce que ce sont des agriculteurs. Tous ces gens là qui défendent la liberté de la femme en disant non à la Burka, non au voile, le corps des femmes est libre, là ça passe. Mais moi, dès l'instant où j'interroge un politique parce que je suis en jupe ou que je mets mes jambes sur un canapé je deviens séductrice et on me ramène à une futilité de femme. Et ça m'énerve. Je trouve tout cela totalement rétrograde".

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people