TV

TPMP : Jean-Pierre Pernaut tacle cet animateur qui l'a "fracassé" (vidéo)

TPMP : Jean-Pierre Pernaut tacle cet animateur qui l'a "fracassé" (vidéo)

Dans TPMP ce lundi 21 septembre pour commenter son départ du journal de 13h sur TF1, Jean-Pierre Pernaut s'est confié sur l'animateur qu'il appréciait le moins. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Jean-Pierre Pernaut a "décidé de changer de rythme et de transmettre le flambeau". Le 15 septembre dernier, le présentateur annonçait sa décision de quitter le journal de 13h sur TF1 à la fin de l'année. Une décision longuement réfléchie qui n'a pas manqué de créer la surprise. Le journaliste qui va tout de même poursuivre sa collaboration avec TF1, verra ainsi lui succéder Marie-Sophie Lacarrau qui officiait sur France 2 dans le journal concurrent. "Je trouve que c’est un excellent choix", a approuvé Jean-Pierre Pernaut, qui était dans la confidence sur l'arrivée de la journaliste, dans TPMP ce lundi 21 septembre. Après trente-trois ans de journal télévisé, le présentateur a également pu apprendre à connaître de nombreuses personnalités du monde des médias, qu'il a apprécié ou pas...

"Il me fracasse en disant que je suis l'homme du gouvernement"

"Est-ce que t'as un mec que t'aimes pas du tout dans le métier ?", l'a interrogé Cyril Hanouna curieux. Malgré son hésitation, Jean-Pierre Pernaut a assuré que cela pouvait être le cas pour certains collègues. Avant d'être rattrapé par sa femme Nathalie Marquay. "Si, il y a Laurent Ruquier !", a-t-elle lâché. Le journaliste a alors expliqué pourquoi il appréciait moins l'animateur. "C'est pas que j'aime pas Ruquier, je l'ai vu une fois. Il est venu saluer Nathalie dans les coulisses du théâtre où l'on jouait. Mais c'est vrai que Ruquier pendant des années et des années avec son ami Baffie, il me fracasse en disant que je suis l'homme du gouvernement. Heureusement que j'ai eu quinze gouvernements : un jour, je suis chiraquien, un jour macroniste et là on dit que je suis anti Macron...", a déploré Jean-Pierre Pernaut. 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people