TV

TPMP : Jean-Michel Maire refuse de remettre sa fille à l'école le 11 mai (vidéo)

TPMP : Jean-Michel Maire refuse de remettre sa fille à l'école le 11 mai (vidéo)

Ce mercredi 29 avril dans "Touche pas à mon poste", Cyril Hanouna a demandé l'avis de ses chroniqueurs concernant le retour des enfants à l'école le 11 mai. Jean-Michel Maire a été catégorique et a révélé qu'il n'y renverra pas sa fille.

Les avis sont partagés ! Alors que le déconfinement est prévu le 11 mai en France, de manière progressive, les Français ont encore de nombreuses interrogations et surtout des craintes. Il va falloir s'adapter à un nouveau monde et rien ne sera comme avant le 17 mars, date à laquelle le pays a été placé en confinement. Ce qui fait le plus débat, en plus des transports publics, est la question de l'école. Faut-il remettre son enfant à l'école dès le 11 mai ? Ce mardi 28 avril, Édouard Philippe a révélé que le retour des enfants sur les bancs de l'école serait sur la base du volontariat des parents. Cyril Hanouna a donc demandé l'avis de ses chroniqueurs dans "Touche pas à mon poste" du 29 avril, renommée "Ce soir chez Baba", le temps de cette crise, et Jean-Michel Maire avait un avis bien tranché sur le sujet. Il est hors de question qu'il remette sa fille à l'école le 11 mai !

"Jamais de la vie"

Si Gilles Verdez a expliqué dans "Ce soir Chez Baba" que sa fille de 11 ans retournerait à l'école à partir du 18 mai car "elle en rêve", Jean-Michel Maire a été catégorique sur le sujet, surtout après l'apparition du syndrome de Kawasaki qui pourrait être lié au coronavirus. Il a annoncé en s'emportant : "Jamais de la vie, jamais de la vie je suis désolé mais il suffit qu’il y ait 1% de risque qu’elle chope quelque chose à l’école, je m’en voudrais toute ma vie. Je crois que comme au début du Covid-19, ça n’atteindrait même pas la France et maintenant c’est un drame international. Moi j’ai peur, par principe de précaution je ne mettrai pas un pied à l’école.". Quant à Benjamin Castaldi, il préfère également garder ses enfants à la maison : "Moi mes enfants ne retourneront pas à l’école car j’ai l’impression qu’on ne sait pas encore grand chose. Au début on nous dit oui et puis non, par principe je ne vais pas prendre de risques. En plus ma femme est enceinte, je n’ai pas envie de ramener le virus à la maison, de prendre un risque pour elle. Même si les jeunes sont moins touchés, le brassage des enfants, il y a quand même le risque qu’ils ramènent le virus à la maison, et à la maison il y a des gens plus fragiles.". L'incertitude est encore au rendez-vous... 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people