TV

TPMP : Jean-Michel Maire gaffe sur le Mariage pour tous (vidéo)

TPMP : Jean-Michel Maire gaffe sur le Mariage pour tous (vidéo)

Ce vendredi 22 mars dans "TPMP", Jean-Michel Maire a fait une jolie boulette concernant le mariage pour tous, rendu possible en France depuis 2013. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

L'équipe de "Touche pas à mon poste !" était réunie ce vendredi 22 mars autour de Benjamin Castaldi pour passer en revue les différents programmes audiovisuels. Alors que les esprits des chroniqueurs se sont échauffés en abordant le documentaire polémique "Leaving Neverland", qui recueille le témoignage de deux présumées victimes d'abus sexuels par Michael Jackson, un autre débat a été lancé. Toute l'attention était donc tournée vers l'émission "Mariés au premier regard", qui parvient à rassembler environ 2 millions de téléspectateurs chaque lundi soir devant les épisodes de sa saison 3. Alors que le divorce des candidats Florian et Nolwenn réveille la colère de Gilles Verdez, qui estime que les tests de compatibilité ne sont pas fiables, Francesca Antoniotti s'est indignée de ne pas voir de couple homosexuel à l'écran.

"Ils n'ont pas le droit de se marier"

Révoltée, la chroniqueuse a exprimé son mécontentement de ne pas voir davantage de diversité représentée dans une "émission grand public". Selon Maxime Guény, qui a contacté la production de "Mariés au premier regard", celle-ci n'est absolument pas contre le fait de recevoir des candidats homosexuels. De leur côté en Australie, l'expérience a déjà été menée puisque leur production est la première à avoir inclus en 2016 des couples homosexuels au casting. Sur le plateau de l'émission de C8, un chroniqueur aurait mieux fait de rester silencieux. Il s'agit de Jean-Michel Maire. Sûr de lui, le journaliste de 57 ans a lâché : "Déjà c'est 'Mariés au premier regard', pas Pacsés au premier regard, ils n'ont pas le droit de se marier". Sa boulette a été aussitôt reprise par Benjamin Castaldi, qui rappelle que "le Mariage pour tous est autorisé" depuis 2013.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people