TV

TPMP : Jean-Michel Maire ému au moment d’évoquer ses enfants (vidéo)

TPMP : Jean-Michel Maire ému au moment d’évoquer ses enfants (vidéo)

Jeudi 16 avril dans TPMP, Jean-Michel Maire a montré une autre facette. Il est apparu très ému au moment d’évoquer ses deux enfants.

Dans TPMP les anecdotes sont nombreuses. Et quand l’émission continue dans sa version confinée, "Ce soir chez Baba", les séquences inédites sont au rendez-vous. Ainsi depuis le début du confinement, le rappeur Bigflo a avoué avoir dragué l’une des chroniqueuses ou encore Cyril Hanouna a lancé un défi à trois champions de tennis. Jeudi 16 avril, c’est le chroniqueur Jean-Michel Maire qui s’est livré. D’habitude adepte de blagues et à l’origine de certaines polémiques, il a montré une autre facette dans l’émission. Le journaliste de 58 ans est apparu très ému au moment d’évoquer certains regrets de sa vie, notamment concernant ses enfants.

"Je suis peut-être passé à côté de quelque chose d’important"

Qui dit épidémie de coronavirus, dit confinement obligatoire. Ainsi, seul chez lui Jean-Michel Maire évoque certains moments de sa vie. Il explique qu’il n’a vu qu’une seule personne en un mois et qu’il en profite pour faire le point. Lorsque Cyril Hanouna lui demande s’il a des regrets, sa réponse est positive. Elle ne concerne pas sa vie amoureuse mais plutôt ses enfants. "J’y pense particulièrement en ce moment parce que je ne les vois pas (…) La période me pèse. En plus, mes enfants m’écrivent beaucoup et je me dis que je suis peut-être passé à côté de quelque chose de très important. Et ça je le regrette". Cyril Hanouna tente alors de le réconforter. Les regrets de Jean-Michel Maire concernent surtout son fils. "J’ai plus été absent avec mon fils parce que j’étais grand reporter au Figaro et j’étais souvent à l’étranger". Il raconte qu’il dit souvent à sa fille qu’il l’aime mais pas à son fils, "je suis parti du principe un peu vieux qu’un garçon est plus indépendant, qu’il prend plus rapidement son envol". Des confidences touchantes de la part du journaliste.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people