TV

TPMP – Gilles Verdez pousse un coup de gueule contre le départ de David Pujadas (Vidéo)

TPMP – Gilles Verdez pousse un coup de gueule contre le départ de David Pujadas (Vidéo)

L’annonce a été faite en fin de matinée : David Pujadas vient d’être évincé de la présentation du journal télévisé de France 2, qu’il menait pourtant depuis 2001. Sur le plateau de Touche pas à mon poste ce mercredi soir, Gilles Verdez a laissé éclater sa colère. Non Stop Zapping vous en dit plus.

C’est la nouvelle qui a ébranlé le petit monde de la télévision ce mercredi 17 mai : David Pujadas a été évincé de la présentation du journal télévisé de France 2. Il quittera l’antenne à la fin de la saison. Le journaliste avait pris les rênes du "JT" en 2001, un plateau qu’il n’avait jamais quitté depuis. Durant la campagne électorale, David Pujadas s’était illustré sur la chaîne de service public pour avoir présenté plusieurs émissions politiques : "L’Émission politique", mais également les débats de la primaire de la droite et du centre ainsi que celle de la gauche. L’annonce de son renvoi est aussi brutale qu’inattendu, David Pujadas lui-même n’aurait été averti que dans la matinée. Il a annoncé son départ à ses équipes et à toute la rédaction de France 2 en milieu de matinée.

"C’est un coup d’État télévisuel !"

Ce mercredi soir, impossible pour Cyril Hanouna et ses chroniqueurs de ne pas revenir sur ce qui a été l’évènement médiatique de la journée. Et s’ils étaient tous unanimes pour dire que France 2 commettait une "erreur", c’est sans nul doute Gilles Verdez qui était le plus scandalisé. "C’est un scandale ! C’est un coup d’État télévisuel ! Et je vais vous dire, Delphine Ernotte (la directrice des programmes de France 2, ndlr) avait ourdi son complot depuis des mois, elle avait préparé son coup", croit-il savoir. Gilles Verdez a poursuivi en s’en prenant à Anne-Sophie Lapix, pressentie pour remplacer David Pujadas à la tête du journal télévisé. "Anne-Sophie Lapix n’a pas le talent du tout, ça va être une catastrophe, elle n’a pas le talent tout le monde le dit, elle n’arrive pas à la cheville de Pujadas !" a pesté Gilles Verdez avant de se faire sommairement recadré par Cyril Hanouna.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people