TV

TPMP : Gilles Verdez dévoile son étrange routine pendant les vacances (Vidéo)

TPMP : Gilles Verdez dévoile son étrange routine pendant les vacances (Vidéo)

Comme tous les soirs de la semaine, les fidèles téléspectateurs de C8 ont rendez-vous avec "Touche Pas à Mon Poste", le programme phare de la chaîne. Alors que les vacances d’été vont prochainement débuter pour de nombreux français, sur le plateau de "TPMP" l’heure était à celle des photos de vacances ce mercredi 28 juin. Et si tout le monde a ses petites habitudes durant la période estivale, celle de Gilles Verdez a bien fait rire ses acolytes. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Cela fait déjà sept ans que les fans de "Touche Pas à Mon Poste" se régalent chaque soir de la semaine. Alors que Cyril Hanouna a présenté sa dernière émission de la saison le 23 juin dernier, c’est dorénavant Julien Courbet qui a repris temporairement les rênes du programme phare de C8. Alors que les vacances d’été vont bientôt débuter pour une grande partie des Français, Julien Courbet avait demandé aux chroniqueurs de "TPMP" d’apporter avec eux une photo de vacances. Et si durant la période estivale tout le monde a ses petites habitudes, Gilles Verdez a une nouvelle fois pris tout le monde de court. En effet, le chroniqueur de "Touche Pas à Mon Poste" a expliqué que lorsqu’il était en vacances, il adorait trouver et parler avec des pierres qu’il y avait sur son chemin.

"quand je pars en vacances, il faut que je trouve des pierres"

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette étrange routine a bien fait rire Julien Courbet, ainsi que toutes les personnes présentes sur le plateau de "TPMP". "J’ai amené une photo de vacances. Alors c’est très important pour moi, c’est entre La Baule et Saint-Nazaire. Et je passe régulièrement des vacances là-bas. Et quand je pars en vacances, il faut que je trouve des pierres. Donc là, je suis sur ma pierre. J’ai ma pierre là-bas, j’en trouve une chaque année. Il y a une succession de sept pierres et chaque matin je vais leur parler. Là, c’était l’année dernière. Alors il y avait une pierre qui s’appelait Jean-Luc, je crois que c’est celle-là ou celle d’à côté. Je lui parlais, je lui disais : Jean-Luc il faut que "Guess my age" se passe bien tout ça."

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people