TV

TPMP : Gilles Verdez clashe Jean-Michel Maire et réclame son départ (vidéo)

TPMP : Gilles Verdez clashe Jean-Michel Maire et réclame son départ (vidéo)

Jeudi soir dans Touche pas à mon poste, les chroniqueurs devaient donner leur avis sur un éventuel départ de Jean-Michel Maire en fin de saison. Gilles Verdez en a profité pour clasher son collègue, et même réclamer son départ. Une séquence règlement de comptes à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Sacrée soirée dans Touche pas à mon poste ce jeudi. Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs étaient en forme pour le plus grand bonheur des fanzouzs. Sauf Valérie Benaïm, un peu moins en forme après son improbable chute qui a fait exploser de rire le plateau. L'équipe de TPMP avait bien besoin d'une dose rire et de second degré après la surréaliste émission de la veille : Thierry Moreau, l'un des chroniqueurs historiques de l'émission, a annoncé en plein direct que c'était sa dernière émission et qu'il quittait l'équipe de chroniqueurs. Une annonce qui a fait l'effet d'une bombe sur le plateau, et qui fait beaucoup parler depuis. Dans ce contexte, le "Mercato TPMP" de Jean-Michel Maire a pris un autre sens. Les chroniqueurs passent en effet l'un après l'autre dans le fameux fauteuil, afin que leurs collègues jugent si "l'accusé" a des chances d'être toujours là la saison prochaine.

"Jean-Michel Maire est un gigantesque point faible"

Ce jeudi c'était donc au tour de Jean-Michel Maire. Le dragueur lourd de l'équipe passe une saison formidable dans TPMP, avec comme apothéose l'apparition accidentelle de son sexe en plein direct le mois dernier. Si dans l'ensemble les chroniqueurs ont dit que "Jean-Mi" était indispensable à l'émission et qu'il n'avait aucune raison de partir, ce n'est pas le cas de Gilles Verdez qui a dézingué son collègue : "Jean-Michel Maire est un gigantesque point faible (...) moi je vais vous dire je hais les branleurs et vous vous avez voulu ériger la feignantise en art" a-t-il lancé, non sans second degré certainement. Avant de carrément lui annoncer qu'il souhaite le voir partir : "Vous vivez pour la teub. Je vous en supplie, la saison prochaine allez la montrer ailleurs".

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people