TV

TPMP - Flavie Flament violée : Benjamin Castaldi réagit à la révélation du nom du violeur (Vidéo)

TPMP - Flavie Flament violée : Benjamin Castaldi réagit à la révélation du nom du violeur (Vidéo)

Après avoir révélé qu’elle avait été la victime d’un viol dans son enfance, Flavie Flament s’est rendue samedi dans "Salut les Terriens". Et durant l’émission, Thierry Ardisson n’a pas hésité à révéler le nom du violeur. Lundi dans "TPMP", l’ex-mari de l’animatrice, Benjamin Castaldi, a réagit à cette révélation. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Dans les pages de son troisième ouvrage baptisé "La consolation", Flavie Falment raconte l’horrible viol dont elle a été la victime à l’âge de 13 ans. "J’ai laissé remonter les images de l’enfance, dans un désordre fou, j’ai essuyé les bourrasques, résisté au tourbillon et, assurée par des gardiens de la psychiatrie, j’ai recomposé ce film dont la projection m’était, depuis mes 12 ans, interdite", a-t-elle déclaré à "Gala". Et le samedi 22 octobre, Flavie Flament était l’invitée de Thierry Ardisson dans "Salut les Terriens". Avec l’animateur, celle qui officie sur "RTL" est revenue sur le jour de son agression sexuelle. "Il commence sur le balcon et il m’emmène sous la douche. C’est le même jour. C’est là que je recompose le film (…) ce mur en crépit blanc et ce coin de ciel bleu, c’est précisément le moment où je suis allongée sur le balcon et c’est ce que je vois", a-t-elle témoigné.

Benjamin Castaldi approuve la démarche de Thierry Ardisson

C’est alors que Thierry Ardisson n’a pas hésité à dévoiler le nom du violeur de Flavie Flament, mais il s’est fait censurer par "C8". Cette dernière ne peut pas le prononcer en public car il pourrait porter plainte pour diffamation, étant donné que le délai de prescription est dépassé. En revanche, l’animateur a tenu à lui faire passer un message en le traitant de "bel enc**é" et de "conn**d". Et lundi dans "TPMP", alors qu’il avait déjà réagi aux révélations de son ex-femme, Benjamin Castaldi s’est félicité de la démarche de Thierry Ardisson. "Je trouve que les mots employés, c’est le minimum pour ce genre de personne (…) Je ne peux que soutenir ce qu’a fait Flavie, évidemment."

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people