TV

TPMP : Delphine Wespiser de retour en tant que chroniqueuse (vidéo)

TPMP : Delphine Wespiser de retour en tant que chroniqueuse (vidéo)

Ce mercredi 18 novembre, Delphine Wespiser a fait son grand retour en tant que chroniqueuse dans "Touche pas à mon poste". Après avoir annoncé son départ à l'été 2019, l'ancienne Miss France est finalement revenue sur sa décision !

Les téléspectateurs de C8 ont eu le droit à une belle surprise. Les chroniqueurs de "Touche pas à mon poste" vont et viennent mais en général, cette expérience les marque. Ce mercredi 18 novembre, une chroniqueuse a fait son grand retour dans l'émission. Delphine Wespiser, qui avait annoncé à l'été 2019, qu'elle arrêtait l'aventure a finalement changé d'avis ! Sur le plateau de "L'instant de Luxe" de Non Stop People, elle avait révélé à Jordan de Luxe la raison de son départ : "C'est une personne que j'apprécie beaucoup il m'a donné ma chance ... C'était un exercice pas facile, c'est pas évident de finir les phrases. Moi j'avais pas envie d'être dans la case de la belle nana à qui on met des décolletés et qui peut pas parler plus loin (...) Au final j'avais l'impression qu'on voulait me cantonner à des sujets plus légers : au sujet de Miss France et de mon chéri Roger. J'avais l'impression qu'on était que sur ces deux registres."

De nouveaux projets !

Finalement, l'ex Miss France a changé d'avis. Ce mercredi 18 novembre, Delphine Wespiser a fait son grand retour sur le plateau de Cyril Hanouna. L'animateur phare de C8 a démarré son émission en présentant l'animatrice de "Fort Boyard". "C'est une des plus belles femmes du monde, de la planète, de l'univers. Je l'adore" a-t-il lancé. Delphine Wespiser a alors répondu : "Le temps a passé, c'était il y a deux ans et tout et je suis très contente de revenir. C'est différent, on change tous." Quelle est la raison de sa présence ? Celle qui avait tenté d'obtenir sa propre émission sur C8 semble avoir de nouveaux projets en tête avec Cyril Hanouna. Les téléspectateurs sont impatients d'en savoir plus. 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people