TV

TPMP : Cyril Hanouna partage son inquiétude après l'opération de Benjamin Castaldi (vidéo)

TPMP : Cyril Hanouna partage son inquiétude après l'opération de Benjamin Castaldi (vidéo)

Ce mercredi 7 avril, Benjamin Castaldi portait toujours des lunettes sur le plateau de "Touche pas à mon poste", après son opération des yeux. En les retirant, Cyril Hanouna s'est montré particulièrement inquiet pour son chroniqueur.

Benjamin Castaldi a présenté sa nouvelle émission sur C8, le 29 mars dernier, avec des lunettes de soleil. Très rapidement, les téléspectateurs se sont interrogés sur cette situation. "Petit problème aux yeux, mais tout va bien, ne vous inquiétez pas. Ça va revenir très vite. Voilà pourquoi j’ai des petites lunettes qui donnent un petit côté Tony Montana", avait alors expliqué Benjamin Castaldi lors du tournage de "6 à 7 avec Casta". Néanmoins, la vérité a éclaté sur le plateau de "Touche pas à mon poste", lorsque Cyril Hanouna a balancé l'information. "Castaldi a refait ses yeux. Il s'est dit, ce n'est pas assez. Après les seins, après la bouche, après les multiples liposuccions, il s'est fait liposucer les yeux", avait alors révélé le trublion de C8.

"Je suis très inquiet pour toi"

Cependant, ce mercredi 7 avril, Cyril Hanouna n'est montré bien plus inquiet au sujet de Benjamin Castaldi sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Opéré depuis une dizaine de jours, le chroniqueur continue de porter des lunettes. Les retirant le temps d'un instant pour montrer le résultat, Cyril Hanouna s'est exclamé : "Regardez Castaldi… Je crois que l’opération a loupé", répétant sa phrase une seconde fois. Au départ amusé, le présentateur a poursuivi sur le ton de l'humour : "Sur la tête de ma mère, frère, autant avant on voyait un peu tes yeux, là c’est terminé. Sur la tête de ma mère, maintenant, il a des yeux mon frère… Si vous dessinez Castaldi, vous faites juste un trait." Benjamin Castaldi a alors demandé à son patron s'il lui faisait "peur". Reprenant un air bien plus sérieux, Cyril Hanouna a déclaré : "Je suis très inquiet pour toi. Sans rigoler hein, je te le dis ! Franchement." L'inquiétude était visible sur son visage.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people