TV

TPMP : Cyril Hanouna fait vivre un enfer à ses chroniqueurs... leur vengance est terrible !

TPMP : Cyril Hanouna fait vivre un enfer à ses chroniqueurs... leur vengance est terrible !

Les téléspectateurs ont pu retrouver la bande de Cyril Hanouna en prime dans l'émission Touche pas à mon prime spéciale Aventure. L'animateur a fait vivre un enfer à ses chroniqueurs qui se sont vengés en fin d'émission. Ils ont en effet pu épiler Cyril Hanouna à la cire. Et, le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils s'y sont donnés à coeur joie !

Ce jeudi 5 juin, les fans de Cyril Hanouna et de sa bande étaient au rendez-vous pour le prime spéciale Aventure concocté par l'équipe délurée qui n'a reculé devant rien pour le plus grand plaisir des téléspectateurs ! Ainsi, l'animateur a fait subir à ses chroniqueurs une série d'épreuves dignes de celles de Fort Boyard.

Vertige et phobie des petites bêtes

C'est Enora Malagré qui a subi en première les folies du patron. A vrai dire, c'est Jean-Michel Maire qui a désigné la jeune femme comme participante à la première épreuve. Cyril Hanouna de son côté avait l'air plutôt satisfait. Enora Malagré a donc pris place dans le terrifiant siège éjectable installé à côté des bâtiments de Canal+. Le principe était simple : l'animateur posait des questions à la chroniqueuse et en cas de mauvaise réponse, le fauteuil s'élevait brutalement à 20 m de haut. Et, c'est une question portant sur Fort Boyard qui a entraîné la défaite d'Enora Malagré. Visiblement, cette dernière n'était pas vraiment ravie d'être envoyée si haut :

"Oh m*** mais ça s'arrête ou pas ?!" s'est-elle ainsi exclamée avant d'ajouter "Mais, je vais rester là combien de temps ? J'aimerais bien redescendre ! Faites-moi redescendre !" Malheureusement pour Enora Malagré, la descente est presque aussi rapide que la montée. Isabelle Morini-Bosc a participé à la même épreuve en fin d'émission, mais l'a beaucoup mieux vécu. La chroniqueuse était même contente d'avoir réussi à garder la quasi totalité des boulettes présentes dans le plat qu'elle devait tenir dans ses mains.

Autre épreuve marquée par la peur : plusieurs chroniqueurs ont dû s'allonger sur un banc en sachant qu'en cas de mauvaise réponse, Cyril Hanouna laissait des petites bêtes leur tomber dessus... Ainsi, Valérie Benaïm à la limite de l'arachnophobie a vu trois grosses araignées lâchées sur elle. Christophe Carrière a reçu de nombreux asticots. Bertrand Chameroy après avoir déclaré qu'il avait très peur et qu'il était "une fiotte", a eu de la chance car les trois scorpions qui lui étaient réservés n'avaient pas l'air d'avoir envie de tomber.

Dans un registre totalement différent, Gilles Verdez a déclenché sans le faire exprès un fou rire de toute l'équipe sur le plateau. Pour une épreuve intitulée "Gilles de la tentation", il s'est retrouvé dans un club de strip-tease réservé aux femmes, et en présence de très nombreuses jeunes femmes. Avec l'aide de deux strip-teaseurs, il a donc entrepris de se déshabiller tout en dansant. Alors qu'il se retrouvait en sous-vêtements, tout le monde a pu voir ses fesses. En effet, son micro accroché à son boxer faisait pendre celui-ci sans qu'il ne s'en rende compte.

La vengeance très douloureuse des chroniqueurs contre Cyril Hanouna

Cyril Hanouna les avait prévenu : à la fin de l'émission, ses chroniqueurs ont pu se venger de lui grâce à "L'épilation de l'extrême". Le premier a arraché des poils du torse de l'animateur a été Julien Courbet. Celui-ci n'a pas boudé son plaisir en lançant avant d'arracher la bande "C'est pour vous, et c'est pour tout ce qu'on a subi !"

Valérie Bénaïm n'avait pas non plus oublié l'épisode des araignées. Elle a elle aussi retiré la bande de cire d'un coup sec après lui avoir dit "T'as le bonjour des mygales !"

Cyril Hanouna a partagé une photo de lui sur les réseaux sociaux après l'émission. On peut le voir torse nu, la peau encore très rouge aux endroits où elle a été épilée.

 

Réagissez à l'actu people