TV

TPMP : Cyril Hanouna explique pourquoi il a refusé de produire Mask Singer (vidéo)

TPMP : Cyril Hanouna explique pourquoi il a refusé de produire Mask Singer (vidéo)

Lundi 23 novembre, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs débattaient à propose de l’émission "Mask Singer" qui s’est déroulée samedi 21. Et l’animateur a confié en direct sur C8 avoir refusé de produire l’émission avec son associé. Explications.

Comme chaque jour dans "Touche pas à mon poste", Cyril Hanouna et sa bande de chroniqueurs débriefent l’actualité télé. Lundi 23 novembre ils ont donc évoqué "Mask Singer", l’émission dans laquelle un jury doit découvrir les personnalités qui chantent sous un costume. Et Cyril Hanouna fait une révélation. Alors que certains chroniqueurs n’hésitent pas à critiquer le programme, l’animateur révèle qu’il a refusé de le produire avec son associé lorsqu’on leur a présenté le concept. "On nous l’avait proposé (…) dans ma boîte de production parce que c’est un format qui cartonne en Corée et mon partenaire et moi on a été vraiment des abrutis !" raconte Cyril Hanouna en souriant.

"T’es sûr qu’on n’a pas fait une connerie ?"

Puis il précise : "Ils sont venus nous voir les gars et ils voulaient nous le vendre à nous en premier". Cyril Hanouna ajoute ensuite qu’avec son associé ils ne se sont "pas totalement plantés". Ensemble, ils se sont dits : "ça peut marcher sur une saison, ça va décliner en deuxième saison on s’était dit et ça ne tiendra pas en troisième saison (…) on pensait vraiment que ça ne tiendrait pas". C’est notamment pour cela qu’ils ont refusé explique le présentateur de C8. Leur objectif, "Comme on pensait à un succès comme Koh-Lanta, The Voice, on voulait miser sur une marque qui pourrait rester 10 ans à l’antenne". Sauf que le programme diffusé sur TF1 aura bien une troisième saison dont le tournage débutera début 2021. Cyril Hanouna confesse : "On s’est encore appelés dimanche matin et on s’est quand même dit que ça tient encore pas mal Mask Singer, t’es sûr qu’on n’a pas fait une connerie ?"

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people