TV

TPMP : Cyril Hanouna défend Yann Barthès après la polémique sur Nicolas Sarkozy (vidéo)

TPMP : Cyril Hanouna défend Yann Barthès après la polémique sur Nicolas Sarkozy (vidéo)

Après la polémique suscitée par Nicolas Sarkozy dans "Quotidien", les chroniqueurs de TPMP n'ont pas été tendre envers l'équipe de l'émission. En désaccord, Cyril Hanouna a défendu Yann Barthès. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La rentrée de "Quotidien" est marquée par la polémique autour des propos de Nicolas Sarkozy. Son amalgame entre le terme "singe" et le terme "nègre" alors qu'il déplorait que le roman d'Agatha Christie "Dix petits nègres" , ait été renommé "Ils étaient dix", lui a valu d'être accusé de racisme. Mais la déclaration controversée de l'ancien président de la République ne semble pas être la seule chose qui a agacé les chroniqueurs de TPMP. Ce lundi 14 septembre, plusieurs d'entre eux ont regretté l'absence de réaction de Yann Barthès et de son équipe. "Je ne préjuge pas du tout que ce soit du racisme de la part de Nicolas Sarkozy, mais c'est très ambigu et ça a choqué beaucoup de monde. Moi, ce qui m'a choqué, c'est mon coup de gueule, c'est l'absence de réaction à la table. Personne n'a bronché, personne n'a rien fait. Ils n'ont même pas l'excuse du direct parce qu'il y a un léger décalage, c'est inadmissible que personne ne se soit levé à la table en demandant des explications", a lancé Gilles Verdez. 

Cyril Hanouna s'oppose à ses chroniqueurs 

Tandis que Géraldine Maillet a considéré que le présentateur de TMC "ne sort jamais des clous", Cyril Hanouna s'est lui opposé à ses chroniqueurs pour prendre la défense de Yann Barthès. "C'est pas son truc, chacun son style d'animation. On peut le comprendre aussi, il veut pas de polémique (...) C'est pas un animateur, c'est un journaliste à la base. Moi, je vais prendre deux secondes sa défense, il faut aussi avoir les cojones d'aller devant Nicolas Sarkozy et lui dire : 'qu'est-ce que vous avez dit là ?", a-t-il assuré devant ses chroniqueurs peu convaincus. 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people