TV

TPMP : Cyril Hanouna dans Le Divan, Gilles Verdez très mécontent, tension sur le plateau (Vidéo)

TPMP : Cyril Hanouna dans Le Divan, Gilles Verdez très mécontent, tension sur le plateau (Vidéo)

Mardi soir, Cyril Hanouna s’est livré comme il ne l’avait encore jamais fait dans l’émission de Marc-Olivier Fogiel, "Le Divan". Et mercredi soir, les chroniqueurs de "TPMP" sont revenus sur la prestation du présentateur. Et apparemment ils n’étaient pas tous d’accord et notamment Gilles Verdez qui n’a pas du tout aimé le programme. Cette réaction a d’ailleurs provoqué une vive tension sur le plateau. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Mercredi soir dans "TPMP", les chroniqueurs sont revenus sur la prestation, la veille, de Cyril Hanouna dans "Le Divan" de Marc-Olivier Fogiel. Et pour cela et laissé son équipe débattre, le trublion du PAF avait décidé de se mettre en retrait pendant cette séquence et laissé Jean-Luc Lemoine mener la discussion. "Quand il parle de sa grand-mère, c’est bouleversement. On apprend beaucoup de choses. C’est un exercice très difficile qu’il a fait. Ça lui est facile de faire le con, s’installer comme ça et faire le con, c’est difficile pour lui, c’est en ça que c’est très touchant", a ainsi lancé Matthieu Delormeau. "Il est d’autant plus sincère qu’il est en retenue (…) c’est justement ça qui m’a plu. Sincèrement, c’est la meilleure réponse à Charlie Hebdo, ça montre ce qu’il est", a de son côté commenté Isabelle Morini-Bosc.

"Du point de vue du spectateur on s’ennuie"

Mais tous les chroniqueurs n’ont pas été du même avis. Ainsi pour Bertand Chameroy : "Sur le côté pro, les questions actuelles, je trouve qu’il était dans la fuite, a-t-il estimé. Sur les relations avec les concurrents, il a essayé de s’en tirer par une pirouette (…) Et il répétait tout le temps ‘je vous jure’ et quand on dit ça, on n’est pas sincère." Avant d’ajouter : "J’aurais aimé qu’il fende aussi l’armure sur le côté pro, il y a eu une bascule qu’il est passé en homme politique dans le contrôle". Et c’est Gilles Verdez qui s’est montré le plus virulent. "Si vous n’avez pas envie de parler de votre vie privée, ce que je respecte totalement, vous n’allez pas sur "Le Divan". Si c’est pour donner si peu, ça donne une mauvaise émission. Y’avait pas de photos au début, il n'avait pas envie de parler de la Tunisie, il n'a pas très envie de parler de lui, sa famille. Je le comprends, de son point de vue il est en retenue, mais du point de vue du spectateur on s’ennuie". Ces propos ont immédiatement provoqué une vive tension entre les chroniqueurs. "Vous dites ça parce que c’est le patron. Soyez honnête put***, vous n’êtes pas honnête dans le débat (…) Vous répétez tous la même chose", a lâché le compagnon de Fatou. De retour sur le plateau, Cyril Hanouna a simplement rajouté : "C’est très, très difficile à faire et c’est vrai que je n’aime pas parler de moi (…) J’ai jamais été aussi angoissé d’aller faire une émission."

Réagissez à l'actu people