TV

TPMP : Claudio Capeo en burn-out ? Il raconte le jour où il a failli tout arrêter (Vidéo)

TPMP : Claudio Capeo en burn-out ? Il raconte le jour où il a failli tout arrêter (Vidéo)

Claudio Capeo va-t-il arrêter la musique ? Parfois, il en a envie, comme quand il a fait son burn-out. Il raconte sur le plateau de "TPMP" ce lundi 5 octobre ce douloureux moment. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Les chanteurs Thomas Dutronc et Claudio Capeo étaient sur le plateau de "TPMP" ce lundi 5 octobre pour parler du concert Le Psychodon qui sera diffusé ce mardi sur C8. C'est la troisième édition du concert enregistré. Cette année, il sera enregistré en direct de l'Olympia. Sur scène, on retrouvera aussi Pomme, Camelia Jordana ou encore Yannick Noah. Tous se mobilisent pour l'association Psychodon qui parle des maladies mentales telles que la schizophrénie.

"Je me suis ramassé la gueule"

Claudio Capeo a connu un succès fulgurant avec son single "Un homme debout", sorti en février 2016. Le clip de la vidéo sur Youtube atteint les 155 millions de vues. Un score énorme pour de la chanson française. Pour Claudio Capeo, cette réussite soudaine est très difficile à gérer comme il l'explique à Cyril Hanouna. "Il paraît que tu n'es pas passé loin du burn-out", lance l'animateur. "J'étais en plein dedans !", répond le chanteur. "Je me suis ramassé la gueule", insiste-t-il avant d'entrer dans le détail.

Cette vie d'artiste le changeait tellement de son quotidien qu'elle lui a fait péter un plomb. "J'ai pas supporté les hôtels de luxe. J'ai pas supporté ce monde, ce truc un peu étrange qui n'était pas le mien tout simplement. C'est à la Réunion où je suis vraiment parti en live", commente Claudio Capeo. Même quatre ans plus tard, il avoue avoir encore du mal à gérer sa notoriété et la vie qui va avec. "J'ai parfois envie d'arrêter encore aujourd'hui", confie l'artiste. Naturel, il a du mal à se conformer à cet idéal de l'être parfait qui est toujours présentable et n'a jamais un mot plus haut que l'autre.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people