TV

TPMP : Caroline Ithurbide et Benjamin Castaldi racontent leur première fois (Vidéo)

TPMP : Caroline Ithurbide et Benjamin Castaldi racontent leur première fois (Vidéo)

Les chroniqueurs de TPMP étaient invités ce 1er juin à raconter leurs premières expériences dans différents domaines. Caroline Ithurbide et Benjamin Castaldi ont choisi de revenir sur les premiers rapports sexuels. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Les premières fois, dans tous les domaines, sont des moments qui restent souvent gravés dans les mémoires. Dans la quotidienne de Touche pas à mon poste du 1er juin, Cyril Hanouna a invité ses chroniqueurs à revenir sur les premières expériences de leur choix. Si Géraldine Maillet a raconté le premier shooting photo de sa carrière de mannequin et Jean-Michel maire sa première journée de travail en tant que journaliste, d’autres se sont risqués à des révélations plus intimes. En effet, Caroline Ithurbide et Benjamin Castaldi ont tous les deux raconté leur première expérience sexuelle. La chroniqueuse a raconté que lorsqu’elle était en terminale, ses parents l’avaient encouragé à suivre des cours particuliers pour améliorer son niveau en mathématiques.

Des premières fois spéciales

"Le jour est arrivé où le prof de math, petit étudiant de 19-20 ans (…) est venu chez moi et quand je l’ai vu j’ai tout de suite compris qu’on allait faire plus que des additions et des soustractions" a-t-elle confié. "Il venait à la maison, chez mes parents et dans ma chambre, pendant que mes parents naïvement pensaient qu’on travaillait, on a eu une petite histoire d’amour". Le jeune enseignant recevait même un salaire en prime. Pour Benjamin Castaldi, l’expérience était un peu moins joyeuse. "J’avais peur de ne pas être à la hauteur donc j’ai appelé mon père j’ai dit ‘papa qu’est ce que je pourrais prendre pour être plus en forme ?’ (…) Il m’a dit ‘il y a un truc qui marche très bien, tu prends du tabasco’" a raconté l’ancien animateur de Secret Story. Seul problème, au lieu de boire le tabasco, il s’était badigeonné l’organe avec… "J’ai mis du tabasco, au bout d’une seconde et demi j’avais la quéquette en feu. Et le plus grave c’est qu’après j’ai mis la foufounette en feu de l’autre. C’était un drame" a révélé le chroniqueur. Que de belles histoires !

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people