TV

TPMP : Capucine Anav critiquée pour ses larmes dans Les Enquêtes de TPMP, elle réagit (Vidéo)

TPMP : Capucine Anav critiquée pour ses larmes dans Les Enquêtes de TPMP, elle réagit (Vidéo)

Mardi soir dans "Les Enquêtes de TPMP", Capucine Anav a rejoint l’équipe des éboueurs de la ville de Reims. Mais la dureté de ce métier a fait fondre en larmes la chroniqueuse. Cela lui a valu beaucoup de critiques sur le web. La compagne de Louis Sarkozy a souhaité y répondre ce mercredi soir dans "TPMP". Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Mardi soir, Cyril Hanouna présentait sur "C8" une émission spéciale intitulée "Les Enquêtes de TPMP" dans laquelle ses chroniqueurs se sont plongés en immersion dans des corps de métier loin de leur quotidien. Ainsi, Capucine Anav a partagé le quotidien des éboueurs de la ville de Reims. Une expérience compliquée qui a viré au cauchemar pour la compagne de Louis Sarkozy. Face à la dureté de ce métier, Capucine Anav a fondu en larmes.

Capucine Anav pousse un coup de gueule

Et cela a provoqué la colère et les moqueries des internautes sur Twitter. Sur son compte Snapchat, Capucine Anav a d’ailleurs, ce mercredi, tenu à répondre à ses détracteurs. "Message person­nel à tous ceux qui osent dire “Tiens, tu verras ce que ça fait de travailler”...Vous croyez quoi en fait ? Vous croyez que je ne travaille pas ?, s’est-elle insur­gée. Je travaille et, certes, il est moins physique. Mais vous êtes avec moi ? Vous vivez chez moi ? Vous vivez avec moi pour voir à quelle heure je me lève et pour voir ce que je fais dans la vie ? Franchement, comment vous pouvez vous permettre de juger comme ça ?." Et ce mercredi soir dans "TPMP", Capucine Anav a adressé un nouveau message à ses détracteurs. "Des personnes ont dit que c’était de la comédie. Ça reste une émission donc on prend les meilleurs moments. C’était quatre jours intensifs (…) Juste, il faut savoir que je faisais des allers-retours entre Reims et Paris tous les jours pour venir tourner les quotidiennes et je me levais à 4h du matin (…) Qu’on dise que c’est de la fainéantise, je ne suis pas d’accord avec ça." 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people