TV

TPMP : Benjamin Castaldi scandalisé par le casier judiciaire de Christian Quesada (vidéo)

TPMP : Benjamin Castaldi scandalisé par le casier judiciaire de Christian Quesada (vidéo)

Lundi 1er avril dans "Touche pas à mon poste", Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sont revenus sur l'affaire Christian Quesada. Benjamin Castaldi, qui a eu accès à son casier judiciaire, a fait part de son incompréhension face aux condamnations qu'il avait eu par le passé. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

L'affaire Christian Quesada n'en finit pas de retourner le monde de la télévision française. Le champion historique des "12 coups de midi" sur TF1 a été arrêté et mis en examen pour "corruption de mineur" et "détention et diffusion d'images pédopornographiques". Une affaire qui a secoué bon nombre de personnes, de Jean-Luc Reichmann aux fans de son émission qui ont vu le masque de l'ancien candidat, longtemps très apprécié, tomber. Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sont revenus hier soir sur l'affaire dans "Touche pas à mon poste", et Benjamin Castaldi a annoncé avoir eu accès au casier judiciaire de l'accusé. Avec un très lourd passé.

un casier long comme le bras

"J'ai eu l'intégralité de son passé judiciaire qui honnêtement est extrêmement lourd, condamné en 2001 pour corruption de mineur, exhibition sexuelle en 2003, corruption de mineur en 2003 et 2009, détention d'images pornographiques d'un mineur en 2003 et 2009, en 2017 tentative de proxénétisme aggravé, auteur mis en contact avec la victime par réseau de communication, le mec est chargé comme une mule" a détaillé Benjamin Castaldi. Le chroniqueur a également remis en question le travail de recherche aussi bien de la police que des équipes de TF1 qui auraient pu facilement jeter un coup d'oeil à son casier judiciaire selon lui. "Je trouve ça très curieux que personne, d'autant plus qu'on commence à entendre qu'il y avait des bruits, que personne n'ai pris le temps de passer un coup de fil et d'enquêter" a ajouté le chroniqueur. 

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people