TV

TPMP : Benjamin Castaldi dénonce les menaces de mort reçues (vidéo)

TPMP : Benjamin Castaldi dénonce les menaces de mort reçues (vidéo)

Sous les menaces depuis le départ de René Maleville dans TPMP, Benjamin Castaldi s'est révolté face aux terribles conséquences qui affectent sa famille. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Depuis le coup d'éclat de René Maleville dans TPMP, Benjamin Castaldi fait face à de multiples menaces. Pour avoir eu un fou rire pendant l’intervention du chroniqueur qui a décidé de quitter l'émission, Benjamin Castaldi subit de lourdes conséquences. A cause des menaces, le chroniqueur a décidé de quitter les réseaux sociaux. "Derrière, j'en prends plein la gueule ! On menace de tuer ma famille, de tuer mes enfants, de déterrer ma grand-mère ! Non mais attends, qu'est-ce que j'ai fait moi? C'est parce que j'ai ri, on va me menacer de mort ? Là, je ne suis pas d'accord", a-t-il déploré ce jeudi 19 novembre. A nouveau sur le plateau ce vendredi 20 novembre, Benjamin Castaldi s'est révolté contre les menaces de mort qui ont notamment touché sa famille.

"Qu'on touche mes enfants ça fait de la peine"

"Des abrutis, des crétins, menacent ma famille. J'ai 25 ans de métier, j'en ai vu des vertes et des pas mûres. Ils peuvent dire que je suis un clébard, que je suis un has been, je m'en carre. Mais le problème c'est que ça s'est détourné...", a-t-il débuté avant d'évoquer très ému les terribles menaces : "On parle de l'âge de René qui a 73 ans, moi j'ai Julien et Simon qui ont une grand-mère qui n'est pas dans le métier, qui a 76 ans et qui est abonnée à deux comptes et quand elle voit les menaces, elle m'appelle en larmes en me disant, 'qu'est-ce qu'il se passe, on veut tuer mes petits-enfants ?' C'est intolérable ! On m'a aussi dit 'on va éventrer ton petit dernier. Il faut savoir ce que c'est que le harcèlement". S'il ne souhaite pas porter plainte, Benjamin Castaldi a dénoncé : "Qu'on touche mes enfants ça fait de la peine; ma femme elle était en colère; je vous dis franchement, je me suis excusé auprès de René, mais on en est là aujourd'hui. Il faut s'excuser parce qu'on rigole ?".

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people