TV

TPMP : Amir Haddad et Gilles Verdez règlent leurs comptes en direct (VIDÉO)

TPMP : Amir Haddad et Gilles Verdez règlent leurs comptes en direct (VIDÉO)

Ce mardi dans "Touche pas à mon poste", sur C8, Amir Haddad était l’invité de Cyril Hanouna. L’occasion pour Gilles Verdez de régler ses comptes avec le chanteur concernant son tacle envoyé sur Twitter après une des deux victoires d’Amir Haddad aux NRJ Music Awards 2016. Non Stop Zapping vous propose de découvrir cette séquence en tête d’article.

Amir Haddad fait en sorte d’être loin des polémiques, clashs et autres scandales. Seulement, cette fois-ci, le chanteur y a été mêlé à son insu. A l’issue de la cérémonie des NRJ Music Awards, durant laquelle l’ex-candidat de "The Voice" a raflé deux trophées, un chroniqueur de "Touche pas à mon poste" s’était emporté sur Twitter. Gilles Verdez avait déploré : "#NMA2016 Amir chanson de l’année ? Ou c’est un gag ou c’est truqué. Je préfère encore la deuxième solution. J’ai mal à ma France". Ce à quoi ses camarades de TPMP, comme Thierry Moreau et Emilie Lopez, avaient répondu en défendant le représentant de la France à la dernière édition de l’Eurovision.

"C'est excessif"

Réconciliation en vue pour Amir Haddad et Gilles Verdez ? Les téléspectateurs de TPMP ont pu assister ce mardi à une grosse mise au point. Fidèle à lui-même, Gilles Verdez campe sur ses positions. "Je le respecte infiniment. C’est un grand artiste. Mais néanmoins, je lui dis les yeux dans les yeux, et je ne vais pas changer parce que vous êtes là, je ne comprends pas que votre chanson, aussi bonne soit-elle, puisse être chanson de l’année alors qu’il y a ‘Sapés comme jamais’ (de Maître Gims, ndlr) qui est une chanson historique. C’est la meilleure chanson de l’année ! Vous, vous êtes peut-être deuxième. C’est incroyable", a expliqué le chroniqueur de TPMP avant de marteler : "Pour moi, ce n’est pas la meilleure chanson de l’année qui a été élue". Vient au tour d’Amir Haddad de prendre la parole : "Honnêtement, je respecte votre avis (…) Il y a une chose, très sincèrement, pas qui m’a blessé mais que j’ai trouvé un peu déplacée. Parce que vous avez tweeté ce soir-là ‘J’ai mal à ma France’. Quand vous dites ‘J’ai mal à ma France’, dans le climat actuel, avoir mal à sa France pour la chanson de l’année, j’ai trouvé cela excessif". Gilles Verdez a ensuite pu compter sur le soutien de Cyril Hanouna : "C’est une expression que dit toujours Gilles Verdez". Tout finit bien entre Amir Haddad et Gilles Verdez.
 

Par Matilde Abidi

Réagissez à l'actu people