TV

Toute une histoire : Victime de harcèlement scolaire, EnjoyPhoenix raconte son passé douloureux

Toute une histoire : Victime de harcèlement scolaire, EnjoyPhoenix raconte son passé douloureux

C'est ce jeudi 5 novembre qu'a lieu la première journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. L'émission Toute une histoire d'aujourd'hui était consacrée à ce sujet, et parmi ses témoins, Sophie Davant a recueilli les confidences de la célèbre youtubeuse Marie Lopez alias EnjoyPhoenix. Un témoignage à (re)découvrir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce jeudi 5 novembre marque la première journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. Un nouveau combat mené par l'Education nationale pour mettre fin à ce fléau dont son victime de trop nombreux enfants dans le cadre scolaire. "Depuis 3-4 ans, le ministère de l'Education nationale s'est enfin saisi du sujet du harcèlement scolaire, notamment avec la création de référents 'harcèlement scolaire' dans toutes les académies. J'ai voulu aller plus loin et faire qu'en cette journée nationale, toute la société dans son ensemble s'en préoccupe : l’école et les équipes éducatives, bien sûr, mais aussi les parents, les institutions concernées, les médias, ainsi que les acteurs de l'Internet, puisque le cyber harcèlement fait de plus en plus de ravages. Pourquoi ? Parce qu'il s'agit de rompre une fois pour toutes avec cette idée selon laquelle le harcèlement à l'école ne serait pas si grave, voire serait un passage obligé" a ainsi expliqué Najat Vallaud-Belkacem à nos confrères de MetroNews avant d'ajouter "Nous disposons aujourd'hui de suffisamment de travaux de chercheurs et de cas concrets dramatiques pour connaître ses conséquences traumatisantes. Alors il nous faut l'arrêter le plus tôt possible quand il commence. Et pour ce faire, il faut savoir le repérer et apprendre aux enfants qu'il faut lui résister et le dénoncer. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le clip qui va être diffusé durant toute cette journée s'adresse à eux."

EnjoyPhoenix victime de harcèlement scolaire témoigne dans Toute une histoire

Le harcèlement scolaire était donc le sujet du jour dans l'émission Toute une histoire présentée par Sophie Davant sur France 2. Parmi les témoins venus raconter les douloureuses expériences qu'ils ont vécues lors de leur scolarité se trouvait la youtubeuse et candidate de Danse avec les stars, EnjoyPhoenix. Marie Lopez de son vrai nom, confiait dans l'une de ses vidéos publiée il y a environ un an, qu'elle avait été victime de harcèlement scolaire lorsqu'elle était au lycée. Un passé douloureux qu'elle a à nouveau évoqué sur le plateau de Toute une histoire face à Najat Vallaud-Belkacem.

"J'étais en seconde, j'avais 16 ans à l'époque et c'est vrai que tout se passait plutôt bien en début d'année, et au bout d'un moment il y a eu une rupture. Une rupture avec ces filles qui avaient potentiellement plus d'argent que moi, plus d'argent que mes parents et qui le démontraient beaucoup dans leur façon de s'habiller, dans leur façon d'être. [...] Sûrement sans aucune raison - en tout cas je n'ai jamais réussi à saisir le pourquoi du comment - elles ont décidé de me prendre comme bouc-émissaire et elles m'ont fait me sentir mal en fait. [...] C'était majoritairement une bande de filles, on va dire que les filles entre elles sont quand même assez dures. Mais, elles embarquaient avec elles les garçons et je pense qu'après ça a créé un mouvement qui fait que, si certaines filles s'acharnent sur une, tout un lycée se dit 'bon bah moi aussi je veux être cool, moi aussi je veux être comme les autres, donc bah je vais commencer à insulter cette fille que je ne connais pas' " confie ainsi la jeune femme âge de 20 ans aujourd'hui.

Lorsque Sophie Davant l'interroge sur son quotidien de lycéenne victime de harcèlement scolaire, EnjoyPhoenix raconte : "C'était des insultes. Tous les jours, dans les couloirs, en cours, on me jetait des choses à l'autre bout de la classe. Quand je rentrais chez moi c'était encore pire : les textos, les réseaux sociaux, on venait sonner en bas de chez moi, on appelait mes frères et soeurs pour continuer vraiment tout le temps, tout le temps. C'était incessant en fait."

Réagissez à l'actu people