TV

Tout le monde veut prendre sa place : Nagui taquiné sur ses blagues par le champion Mickaël (vidéo)

Tout le monde veut prendre sa place : Nagui taquiné sur ses blagues par le champion Mickaël (vidéo)

Dans "Tout le monde veut prendre sa place" ce samedi 19 septembre, Nagui s'est fait tacler par le champion Mickaël sur son humour. L'animateur, surpris, a décidé de prouver le contraire. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Que ce soit dans "Tout le monde veut prendre sa place" ou "N'oubliez pas les paroles", Nagui adore toujours user de son humour. Alors quand un candidat ose le taquiner sur ses blagues, l’animateur ne se laisse pas faire. Ce samedi 19 septembre, dans son jeu qu'il anime le midi sur France 2, Nagui a été pris de court par le champion Mickaël. En lui demandant son avis sur les autres champions, le candidat a répondu : "J'aimais beaucoup Dominique, parce qu'il est quand même très impressionnant. Christophe est très drôle". Seulement, l'animateur n'a pas été de cet avis : "Non, non pas du tout". Profitant de cette occasion, Mickaël a alors lancé : "Et je trouve presque qu'il a des meilleures blagues que vous". 

Nagui réplique avec une blague dont il a le secret

Piqué au vif, Nagui s'est montré étonné et amusé, en faisant mine d'être en colère. Avant d'atténuer les propos de Mickaël pour se rassurer : "Il a dit presque". Souvent visé par les petites blagues Nagui depuis qu'il enchaîne les victoires dans dans son fauteuil rouge, le champion a ainsi pris sa revanche. Après ce tacle, l'animateur a néanmoins voulu prouver le contraire en lançant une blague dont il a le secret. Devant une candidate vendeuse de soutiens-gorge, Nagui n'a pu s’empêcher de rebondir avec des sous-entendus. En réaction aux explications de la candidate qui assure que porter ce sous-vêtement ne doit pas être une contrainte, et qu'il ne doit pas forcément être la première chose qu'une femme souhaite enlever en rentrant à son domicile, Nagui ne s'est pas montré contre le fait d'enlever cette lingerie.

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people