TV

TLMVPSP : Nagui choqué par une confidence macabre d'un candidat (vidéo)

TLMVPSP : Nagui choqué par une confidence macabre d'un candidat (vidéo)

Si Nagui pensait avoir déjà tout entendu, il était loin d'imaginer ce qui allait se produire... Ce dimanche 26 juillet, dans "Tout le monde veut prendre sa place", un candidat a fait part, très fièrement, d'une anecdote des plus morbides lors du mariage de son beau-frère...

Nagui n'est jamais au bout de ses peines et parvient encore à être choqué. Comme chaque midi, l'animateur présente un nouveau numéro de "Tout le monde veut prendre sa place", diffusé sur France 2 et ce dimanche 26 juillet, un participant a retenu l'attention des téléspectateurs et de Nagui. Prénommé Jérôme, ce restaurateur suisse a révélé une anecdote quelque peu morbide qui a interpellé le présentateur phare de la chaîne publique. Sur le plateau de "Tout le monde veut prendre sa place", le candidat a raconté le cadeau surprise qu'il avait réalisé pour le mariage de son beau-frère (avec l'aide complice des cousins du marié) et cela a interpellé toutes les personnes présentes...

Une pièce montée sur un cercueil...

Le candidat est revenu sur un moment dont il est particulièrement fier et a expliqué à Nagui, stupéfait : "Mon beau-frère travaillait dans les pompes funèbres, donc on a prévu la pièce montée sur un cercueil. Le patron de mon beau-frère nous avait prêté un véritable cercueil, on l'a amené en fin de soirée, on a mis la pièce montée sur le cercueil […] et on est arrivé dans la salle, comme dans Thriller de Michael Jackson, déguisés en zombies.". Perplexe, le présentateur a cherché à savoir s'il s'agissait d'une erreur ou bien d'une faute de goût mais Jérôme a répondu avec un grand sourire que non. D'ailleurs, le candidat du jour a conclu : "C'était génial, j'ai trouvé ça super marrant. La famille l'a très bien accepté, même si deux-trois personnes ont un peu tiqué, c'était sympa.". Il est peu probable que d'autres mariés apprécient cette surprise un peu trop osée et morbide... 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people