TV

Tex ruiné : l’animateur se confie sur ses projets à L’Instant de Luxe (vidéo)

Tex ruiné : l’animateur se confie sur ses projets à L’Instant de Luxe (vidéo)

Lundi 25 mai, Tex était invité de l’Instant de Luxe sur Non Stop People. Et l’ancien animateur des "Z’amours" s’est confié sur ses problèmes financiers.

Tex a perdu son bras de fer avec France Télévisions. Licencié après une blague sur les violences faites aux femmes, l’ancien animateur des "Z’amours" poursuit son employeur pour "rupture abusive de contrat" et réclame la somme de 1,2 millions d’euros de dommages et intérêts. Mais la Cour d’Appel de Paris a rendu son verdict le 3 janvier dernier et confirme la "faute grave" de Tex. Invité de "L’instant de Luxe" sur Non Stop People lundi 25 mai, l’humoriste est revenu sur son licenciement et ses problèmes financiers qui en découlent comme il l’explique à Jordan de Luxe. Mais il a un projet pour continuer de gagner sa vie et en fait part sur le plateau de l’émission.

"J’avais mis de l’argent de côté"

"J’ai tout perdu" débute Tex au moment d’évoquer sa situation financière. Mais l’ancien animateur des "Z'amours" confie qu’il a épargné. "Comme un bon breton, j’avais mis de l’argent de côté, j’avais acheté un peu des apparts et tout cela. Je pense que d’années en années je vais revendre des apparts et je vais vivre là-dessus". Au moment d’évoquer son procès, Tex reprend une citation. "C’est redoutable ce que je vais dire mais il faut compter que sur soi. Je vais reprendre la phrase de Kennedy (…)  ‘Ne vous demandez pas ce que l’Etat peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour l’Etat’". La perte de son procès a été difficile à vivre pour Tex comme il le révèle : "L’échec du procès c’est encore pire que d’être viré parce que ceux qui te virent, pour une raison que je trouve déplorable c’est-à-dire un humoriste qui fait une blague à la télé et qu’on vire, tu ne comprends pas. Mais que le jugement d’une Cour te dit ‘Non mais ils ont eu raison de vous virer et vous n’aurez rien’ c’est redoutable". L’humoriste termine cet échange par un constat, "ça veut dire qu’il n’y a aucun endroit où tu pourras te raccrocher aux branches".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people