TV

Télématin : Thierry Beccaro très ému après un hommage de sa chroniqueuse (vidéo)

Télématin : Thierry Beccaro très ému après un hommage de sa chroniqueuse (vidéo)

Alors qu'il présentait "Télématin" ce vendredi 19 juillet matin sur France 2, Thierry Beccaro a été très surpris par le message plein de tendresse de sa collègue Olivia de Lamberterie. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce vendredi 19 juillet matin, Thierry Beccaro a eu bien du mal à dissimuler son émotion.  Alors qu'il présentait "Télématin" diffusé sur France 2, l'ancien présentateur de "Motus" a été quelque peu pris de court par l'hommage émouvant de sa collègue. Face caméra, Olivia de Lamberterie a en effet profité de son temps d'antenne pour livrer un message plein de tendresse à son confrère. La critique littéraire de 53 ans, qui évoquait alors l'ouvrage intitulé "Après" et signé Nikki Gemmell, a prolongé sa prise de parole pour faire des louanges à la figure emblématique de France 2. Bien que Thierry Beccaro ne s'y attend pas, la journaliste qui a présenté sa dernière chronique de la saison avant de prendre des jours de repos, s'impose. "Je ne m'arrête pas là, moi", lâche Olivia de Lamberterie en annonçant qu'il s'agit là de leur "dernière émission ensemble". "Quand je reviendrai de vacances, vous aurez choisi de partir vers de nouvelles aventures, donc j'ai trois choses à vous dire", affirme la critique littéraire, provoquant la surprise totale de Thierry Beccaro.

Un animateur gêné par le discours élogieux de sa collègue

"Primo, je vous souhaite d'être follement heureux dans votre nouvelle carrière d'acteur. Secondo, je voulais vous remercier parce que votre écoute, votre bienveillance, votre curiosité ont fait que quand j'étais là face à vous... et bien vous me portiez et vous me donniez vraiment envie d'être la meilleure. Quand on cherche un mot, quand on savonne, vous étiez toujours là pour vraiment me remettre dans la bonne direction. Merci, merci, merci", poursuit-elle avant de citer son troisième point. "J'attends votre deuxième livre avec impatience, parce que 'Je suis né à 17 ans' était vraiment une très grande réussite et vous avez, selon moi, tout ce qu'il faut pour être un grand écrivain", conclut la chroniqueuse face à Thierry Beccaro, qui s'empresse de rendre l'antenne après de sobres remerciements, vraisemblablement gêné par ce discours élogieux qui lui est destiné.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people