TV

Syrie : Une fillette de 7 ans raconte l'horreur de la guerre sur Twitter (vidéo)

   / 5  
Syrie : Une fillette de 7 ans raconte l'horreur de la guerre sur Twitter
1
Syrie : Une fillette de 7 ans raconte l'horreur de la guerre sur Twitter
La fillette vit à Alep, l'une des villes les plus touchées par la guerre
2
La fillette vit à Alep, l'une des villes les plus touchées par la guerre
Elle émeut les internautes du monde entier depuis une dizaine de jours en publiant des vidéos sur Twitter
3
Elle émeut les internautes du monde entier depuis une dizaine de jours en publiant des vidéos sur Twitter
Bana appelant Bachar el Assad et Vladimir Poutine à arrêter les bombardements
4
Bana appelant Bachar el Assad et Vladimir Poutine à arrêter les bombardements
Bana effrayée par des bombardements nocturnes sur Alep
5
Bana effrayée par des bombardements nocturnes sur Alep

Depuis une dizaine de jours Bana Alabed, 7 ans, et sa mère racontent l'horreur de leur quotidien en plein coeur de la guerre syrienne à Alep. TF1 est parvenu à s'entretenir avec la jeune fille sur Skype et a diffusé le reportage dans son JT de 20h lundi soir. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Si elle est devenue moins médiatisée au fil des années, la guerre en Syrie fait toujours rage et les images de chaos et de désolation continuent à affluer. Lundi, Non Stop Zapping vous proposait par exemple la vidéo d'un casque blanc syrien en larmes après avoir secouru un bébé de 4 mois des décombres suites à un bombardement des forces gouvernementales sur la ville d'Idlib, près d'Alep. Cette désolation, c'est le quotidien de Bana Alabed. Âgée de 7 ans, la fillette n'a quasiment rien connu d'autre dans sa vie que la guerre (débutée en 2011 en Syrie, ndlr). D'autant plus qu'elle vit à Alep, l'une des villes les plus touchées par les affrontements.

"Pourquoi personne ne nous entend ? Pourquoi personne ne peut nous aider ?"

Alors pour sensibiliser l'opinion internationale, Bana et sa mère ont décidé de raconter leur quotidien sur Twitter. Depuis une dizaine de jours, la fillette envoie quotidiennement des messages sur le réseau social : "Je ne peux pas sortir à cause des bombes. S'il vous plaît, arrêtez de nous bombarder" écrivait-elle notamment dans un de ses premiers messages. "Je ne peux même pas respirer correctement. J'ai besoin de paix s'il vous plaît" appelait-elle encore il y a quelques jours. Lundi soir, dans le JT de 20h, TF1 a diffusé un entretien exclusif enregistré par Skype avec la jeune fille et sa mère : "Maman pourquoi personne ne nous entend? Pourquoi personne ne peut nous aider?" interroge-t-elle par exemple sa mère. Sa mère, elle, confie à TF1 qu'elle ne rêve que d'une chose pour ses enfants : les mettre en sécurité.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people