TV

Syrie : 120 morts après une série d’attentats revendiqués par Daesh (vidéo)

   / 5  
120 morts après une série d'attentats revendiqués par Daesh
1
120 morts après une série d'attentats revendiqués par Daesh
Daesh a revendiqué une série d'attentats en Syrie ce lundi
2
Daesh a revendiqué une série d'attentats en Syrie ce lundi
Les villes de Jableh et Tartous ont été visées par Daesh
3
Les villes de Jableh et Tartous ont été visées par Daesh
Carte de la Syrie
4
Carte de la Syrie
Le bilan humain de 120 morts lors de ces attentats reste provisoire
5
Le bilan humain de 120 morts lors de ces attentats reste provisoire

L’organisation djihadiste Daesh a revendiqué lundi 23 mai une série d’attentats à la voiture piégée qui ont fait plus de 120 morts dans les villes de Jableh et Tartous, deux bastions du régime de Bachar el-Assad. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

S’il est moins médiatisé qu’à une époque en France, le conflit syrien n’en reste pas moins toujours aussi sanglant. Il y a un mois, les images publiées par Amnesty International du siège de la ville de Daraya en avaient d’ailleurs témoigné. Située à une dizaine de kilomètres de Damas, elle est la cible de bombardements incessants depuis de longs mois. Sur le petit clip publié par l’ONG, de nombreux enfants en bas-âge témoignaient de l’enfer de leur quotidien entre les bombes, l’un d’entre eux pleurant même son frère, mort allongé à ses côtés.

Plusieurs voitures piégées font au moins 120 morts

Et ce lundi, la Syrie a connu un nouveau jour noir, comme elle a connu tellement ces dernières années. Une série d’attentats à la voiture piégée, revendiqués par l’Etat Islamique, ont en effet fait plus de 120 morts dans la matinée. Ce sont les villes de Jableh et Tartous, situées au nord-ouest du pays, deux bastions du régime syrien, qui ont été ciblées alors qu’elles avaient été, jusque-là, relativement épargnées par le conflit. "Au moins 48 personnes ont été tuées à Tartous et 53 à Jableh, vraisemblablement en quasi-totalité des civils, et un grand nombre d’autres ont été blessées par l’explosion simultanée de sept voitures piégées, dont cinq conduites par des kamikazes", rapportait l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, "Il s’agit des attentats les plus meurtriers dans ces deux localités depuis le début de la guerre il y a cinq ans". Le bilan humain depuis le début du conflit syrien s’élève à 270 000 morts.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people