TV

SLT : Le sujet de la légitime défense de la police fâche Thierry Ardisson et Julien Dray (vidéo)

SLT : Le sujet de la légitime défense de la police fâche Thierry Ardisson et Julien Dray (vidéo)

Julien Dray et Thierry Ardisson ont discuté de la légitime défense de la police hier soir sur le plateau de SLT, et il a été bien difficile de se mettre d'accord. Focus avec Non Stop Zapping.

Sur le plateau de SLT hier soir, le sujet s'est porté sur la police et les lois sur leur légitime défense. En France, "certainement par peur de voir les mêmes choses qu'aux Etats-unis", ces dernières sont réduites. "En effet, les policiers américains ont descendu pas moins de 1000 personnes par balles l'an dernier, et comme par hasard, 40% d'entre eux étaient noirs alors qu'ils ne représentent que 13% de la population.", était-il déclaré dans une vidéo support explicative. "En France, à la moindre bavure de la part de la police, on assiste à de nombreuses émeutes. Et aujourd'hui, ce serait encore pire qu'il y a 10 ans, car la police s'est radicalisée. En 2012, 30% d'entre eux votaient FN. Aujourd'hui, ils sont plus de 50%. Le patron de la DGSI évoque une France au bord de la guerre civile. Et pourquoi pas, vu que les banlieues sont de plus en plus violentes, et la police de plus en plus énervée?" Une invitée masquée, appelée Cécile pour l'émission, a témoigné en tant que gardienne de la paix. Elle a expliqué qu'on envoie la police au feu, mais qu'on ne leur donne même pas le droit de se défendre. Elle fit allusion aux deux policiers brûlés dans leur voiture le mois dernier qui ont d'après elle sûrement hésité à se défendre à cause de ça. La parole a alors été donnée à Julien Dray, conseiller général PS, qui a semblé contrarié tout le long de son explication.

Echanges houleux entre un agent de police masqué, Thierry Ardisson et Julien Dray

Ce dernier a reparlé du fait que les deux policiers en question étaient censés surveiller une caméra. Cécile s'est énervée : "Vous pensez vraiment que c'est le rôle de la police de surveiller une caméra?" Ardisson a émis une idée : "Si la police n'est pas assez bien armée face aux banlieues violentes, pourquoi ne pas envoyer l'armée?" Julien Dray a commencé à chauffer, et a répondu qu'on n'avait pas besoin de l'armée, que la police était bien suffisante. Cécile a répliqué qu'elle aimerait que l'armée et la police travaillent main dans la main. Thierry Ardisson a repris : "On est quand même dans l'idéologie Taubira. Les mineurs, on a pas le droit d'y toucher. La légitime défense, on a pas le droit non plus. (...) Moi ces gens là, je les respecte. C'est pas de la chaire à canons les policiers." A ces mots, Julien Dray a explosé. "Mais t'es pas le seul à les respecter ! Pourquoi tu t'attribues ça? Tu crois que moi je les respecte pas? C'est parce que je suis pas d'accord avec toi que je les respecte pas?" Entre l'animateur et l'homme politique, le ton est monté très rapidement. 

Par Mandi Heshmati

Réagissez à l'actu people