TV

SLT - Grégory Basso : Son sombre passé dévoilé !

SLT - Grégory Basso : Son sombre passé dévoilé !

Grégory Basso a fait rêver des milliers de femmes grâce à la télé-réalité Greg le millionnaire. Si le jeune homme se fait plus discret à la télévision depuis quelques années, Grégory Basso est passé dans l’émission Salut les terriens ce samedi 25 juillet, et s’est confié sur son passé.

En 2003, les français découvrent Grégory Basso dans la télé-réalité Greg le millionnaire. Le jeune homme se fait tout de suite remarquer, et il participe également quelques années après à la Ferme Célébrités 3 en Afrique où il s’incline face à Mickaël Vendetta. Depuis, Grégory Basso se fait rare et pour lui la télé-réalité a bien changé en une dizaine d’années : "La téléréalité d’aujourd’hui, il y a du marrant mais il y a surtout du trash. Je trouve que c’est essentiellement ridicule et pathétique".

Bien avant de se faire connaître à la télévision, Grégory Basso a vécu une toute autre vie, bien loin du monde de la télé-réalité. Thierry Ardisson est tout d’abord revenu sur les études du jeune homme, avant de dévoiler un des secret de Grégory Basso : "En fait vous êtes devenu dealer. Comme vous prenez 25 ecsta par weekend à un moment pour payer votre consommation vous êtes un peu obliger d’en vendre (...) Après c’est la belle vie (...) Mais en 1997 toute la bande est balancé aux stup"

5 ans de prison pour Grégory Basso

De son côté, Grégory Basso a réussi à passer entre les mailles du filet : "Enfin une partie se fait choper. Moi j’étais en vacances à Ibiza à ce moment-là".  Commence alors pour Grégory Basso une vie en cavale : "J’avais la chance d’avoir un ami qui était uruguayen et qui m’avait proposé à l’époque de me faire de faux papiers". Mais avant de partir, Grégory Basso décide de revoir une dernière fois ses parents à Barcelone, une rencontre qui change tout pour lui : "Ce moment-là c’était un moment clé, et difficile dans ma vie. Quand j’ai vu mon père et ma mère qui arrivaient à Barcelone, qui jouaient le jeu, qui savaient que j’étais recherché et je sais que j’ai des parents formidables et je les aime. Quand j’ai vu ma mère pleurer et mon père qui commence à pleurer aussi, ba là je pouvais pas j’ai juste dit non c’est pas possible, je vais renter je vais assumer, je vais payer ce que j’ai à payer et puis au moins après je serai tranquille". Au final, Grégory Basso a été condamné à 5 ans de prison, puis a été libéré à mi-peine pour bonne conduite.       

 

Réagissez à l'actu people