TV

SLT : Farid Benyettou invité, Thierry Ardisson et Laurent Baffie règlent leurs comptes (Vidéo)

SLT : Farid Benyettou invité, Thierry Ardisson et Laurent Baffie règlent leurs comptes (Vidéo)

Une semaine après, la venue de Farid Benyettou sur le plateau de "Salut les Terriens" agite toujours autant la presse. Laurent Baffie et Thierry Ardisson ont décidé de régler leurs comptes ce samedi 14 janvier, une fois pour toutes. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Le samedi 7 janvier dernier, Thierry Ardisson décidait d’inviter Farid Benyettou, l’ex-mentor des frères Kouachi. Les internautes ont été nombreux à s’insurger contre la venue d’une telle personne le jour des commémorations des attentats de Charlie Hebdo. Thierry Ardisson savait qu’un tel invité allait faire du bruit, mais il a voulu laisser les téléspectateurs jugés par eux-mêmes. Sur le plateau de "Salut les Terriens", Farid Benyettou raconte ainsi son passé de djihadiste. Le discours est violent et poignant. C’est avec une certaine gêne et de la honte qu’il avoue être impliqué dans les attaques de Charlie Hebdo en ayant propagé une telle idéologie. Aujourd’hui, Farid Benyettou semble être un autre homme et il clame qu’il est désormais Charlie. Une scène qui a marqué les téléspectateurs et Non Stop Zapping vous dévoilait l’étonnante séquence.

"Ce n’était pas cool pour les familles des victimes"

Les jours qui ont suivi, les personnalités du PAF se sont exprimées sur cet invité spécial. Les avis sont partagés, mais Thierry Ardisson reste sur ses positions. Il a fallu attendre plusieurs jours pour que Laurent Baffie s’exprime et il avoue avoir été "perturbé" par Farid Benyettou. Cette semaine, l’animateur au costume noir ne pouvait passer sous silence toutes ces critiques. Son chroniqueur à l’humour acerbe en profite pour régler ses comptes. "Pourquoi l’inviter pile le jour de l’anniversaire ? Ce n’était pas cool pour les familles des victimes, c’était perçu comme un affront. Un autre truc que je voulais te demander : pourquoi tu ne lui as pas demandé à qui irait le fric des ventes de bouquins ? Aux familles ou à lui ? Tu as mal fait ton métier, je te mets un blâme", explique Laurent Baffie.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people