TV

SLT : Dans la peau de Guy Bedos, Stéphane Guillon insulte violemment Nadine Morano

SLT : Dans la peau de Guy Bedos, Stéphane Guillon insulte violemment Nadine Morano

L’émission Salut les terriens était de retour ce samedi 19 septembre pour le deuxième numéro de la saison. Alors que Nadine Morano a perdu son procès face à Guy Bedos, Stéphane Guillon a décidé de commenter à sa manière la décision de la justice, et en a profité pour insulter l’ancienne ministre. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Le conflit entre Nadine Morano et Guy Bedos semble loin d’être terminé. Tout a commencé il y a deux ans alors que l’humoriste avait insulté l’ancienne ministre lors d’un spectacle à Toul : "Nadine Morano a été élue ici, à Toul ? Vous l’avez échappé belle ! On m’avait promis qu’elle serait là ... Quelle conne". Rapidement, la députée européenne a décidé de porter plainte contre Guy Bedos pour "injures publiques envers un corps constitué, un fonctionnaire, une personne dépositaire de l’autorité publique ou un citoyen chargé d’un service public". Deux ans après les faits, le tribunal a finalement rendu sa décision, et a relaxé Guy Bedos car ce dernier n’aurait "pas dépassé ses outrances habituelles". Face à cette décision, Nadine Morano a décidé de faire appel.

"Morano, Vielle peau"

Alors que l’affaire fait toujours du bruit dans les médias, Stéphane Guillon qui est de retour dans l’émission de Thierry Ardisson, Salut les Terriens, a décidé de revenir sur le conflit entre Guy Bedos et Nadine Morano dans sa chronique. Dans un premier temps, le chroniqueur s’est moqué d’Angela Merkel qui a décidé de fermer ses frontières, puis s’en est pris à Dominique Strauss-Khan qui est contraint de se réfugier au Maroc. Mais c’est finalement sur le sujet Bedos / Morano que l’humoriste s’est le plus lâché.

Se glissant dans la peau de Guy Bedos, Stéphane Guillon regrette que ce dernier ait arrêté le one-man-show : "On imagine son sketch", déclare-t-il avant de prendre la voix de l’humoriste : "Morano, l’avantage maintenant, c’est qu’on peut l’insulter sans que ça nous coûte rien. Alors, je me dis autant se faire plaisir et y aller à fond. C’est gratuit. Morano, vielle peau, face de cul, gueule de raie, bécasse, e****** de mouche... Et comme dirait mon ami Poelvoorde, va chier dans la Meuse, on verra ton cul".

 

 

 

Réagissez à l'actu people