TV

Sept à huit : une jeune fille se prostitue pour payer ses études (vidéo)

Sept à huit : une jeune fille se prostitue pour payer ses études (vidéo)

Ce dimanche 12 mars dans Sept à huit, une jeune femme nommée Maya a raconté comment elle se prostituait pour payer ses études. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce dimanche 12 mars, Sept à huit a diffusé des séquences où l'on découvre l'histoire de Maya. Cette étudiante n'a pas assez d'argent pour payer ses études, et espère n'avoir à se prostituer que quelques mois. Elle raconte que ses parents financent déjà les études de sa soeur et qu'elle a déjà déposé des CV pour travailler dans des boutiques. Mais personne ne l'a prise. Elle s'est donc tournée vers cette solution facile et rapide de gagner de l'argent. Si elle a pu choisir son premier client, il n'en a pas été de même des suivants. Sur les extraits diffusés, un premier client a 27 ans et s'appelle Laurent. Il vient pour la deuxième fois. Depuis que Maya fait ce métier, elle n'a eu que quatre clients, mais ils sont réguliers. Son fond de commerce, c'est surtout Serge : l'homme de 58 ans est en instance de divorce. Il cherche un contact physique, et surtout, une femme qui puisse l'aimer.

Serge, un client persuadé de vivre une vraie idylle 

Ainsi, il n'a pas l'impression de profiter de la précarité de Maya : il est persuadé de l'aider, et croit à une vraie idylle entre lui et elle. Pour tout le temps qu'il a passé avec elle, il a déjà payé 5000 euros, soit presque une année scolaire pour elle. La jeune femme joue donc le jeu, et répond "moi aussi" quand le quinquagénaire lui dit qu'il l'aime. On peut dans cet extrait entendre une conversation entre eux deux, auprès du bar. La femme pour qui elle travaille a très rapidement fait partir Laurent en voyant Serge arriver : celui qui est leur plus gros client ne doit pas être jaloux. Face à lui, Maya assure qu'elle n'a pas d'autres clients. Ce genre de boites a comme principal fond de commerce ces hommes en état de grande solitude. Serge finit par dire à Maya que pour son anniversaire, qui sera le week-end qui vient, il aura une voiture pour elle. "Tu verras, ce sera bien", lui promet-il n'y voyant que du feu. Pourtant, Maya pense partir le plus vite possible de cet endroit, une fois la somme amassée assez grande pour être tranquille pour son loyer et son école. "Ne pas avoir la boule au ventre tous les jours en pensant qu'on ne sait pas si on arrivera a payer notre loyer à la fin du mois, c'est un vrai soulagement." En janvier dernier, Sept à huit avait déja recueilli un témoignage d'une prostituée. 

Par M. H

Réagissez à l'actu people