TV

Sept à Huit - Scandale des bébés échangés : Témoignage bouleversant d'une mère

Sept à Huit - Scandale des bébés échangés : Témoignage bouleversant d'une mère

En 1994, deux bébés étaient échangés dans une maternité cannoise. Ce n'est que 10 ans plus tard que les deux familles apprenaient que les enfants qu'ils avaient élevé n'étaient pas leurs enfants biologiques. Dans l'émission Sept à Huit diffusé ce dimanche 19 juillet, l'une des deux mamans, Sophie Serrano a livré un témoignage bouleversant.

Le 4 juillet 1994, Sophie Serrano, 18 ans donne naissance à une petite Manon. Le bébé souffre d'une légère jaunisse ce qui est assez courant, mais plusieurs vies vont être totalement bouleversées. En effet, le nourisson est placé dans une couveuse munie de lampes à UV, avec une autre fillette née le lendemain. Une auxiliaire puéricultrice va alors les intervertir par mégarde et les remettre aux mauvais parents.

Au cours des années qui suivent, Sophie Serrano est la cible de nombreuses rumeurs dans son village. Elle est accusée d'avoir trompé son mari et vouloir lui imposer l'enfant d'un autre, car la petite Manon, avec son teint hâlé et ses cheveux crépus ne ressemble pas du tout à son papa. Le père lui-même a des doutes, à tel point que lorsque la jeune femme et lui divorcent, il décide d'avoir recours à un test ADN. Celui-ci confirme qu'il n'est pas le père biologique de la fillette mais également que Sophie Serrano n'est pas sa mère.

"Ce n'était pas intentionnel, c'était de la négligence"

En février 2015, les deux familles ont obtenu 1,88 million d'euros en réparation du préjudice subi. Ce dimanche 19 juillet, l'émission Sept à Huit sur TF1 diffusait le témoignage poignant de Sophie Serrano. Cette dernière a notamment expliqué qu'en récupérant son bébé à la maternité, elle avait trouvé étrange que celle-ci ait plus de cheveux. A l'époque, on lui avait expliqué que cette pousse rapide était dûe aux rayons UV. Elle est également revenue sur la rencontre avec sa fille biologique, et celle de Manon avec ses parents biologiques, mais également sur les circonstances qui ont entraîné cet échange de bébés à la maternité.

"J'ai appris que lors des rayons, la clinique n'avait pas assez de berceaux donc ils mettaient les bébés tête-bêche dans le même berceau. L'auxiliaire de puériculture qui s'occupait des bébés à ce moment-là était une femme fragile émotionnellement, très fragile, qui était sous traitement de médicaments et prenait de l'alcool par-dessus, sur le lieu de travail. Elle a échangé les bébés. Elle m'a ramené le bébé d'une autre maman dans les vêtements que j'avais donné. Ce n'était pas intentionnel. C'était de la négligence" a-t-elle ainsi expliqué.

De son côté, l'autre maman s'est également interrogée en voyant les cheveux de son bébé : "L'autre maman a exprimé que son bébé avait moins de cheveux et on lui a répondu que c'était les rayons qui avaient fait tomber les cheveux. Ce qui est quand même aberrant. Là ils auraient dû se dire 'Attendez, il y a une maman d'un côté qui nous dit qu'elle a plus de cheveux, l'autre maman de l'autre côté qui dit qu'elle en a moins. Il y a peut-être un problème."

 

Réagissez à l'actu people 4
Par atmaux | le Mardi 21 Juillet - 07:45
Émouvant
Émouvant
0
Par Euuuh | le Mercredi 22 Juillet - 12:50
Pourquoi?...
Pourquoi s'afficher? Je ne comprendrais jamais ce besoin de médiatisation des gens. Histoire dramatique mais intime à mes yeux.
0
Par XXL | le Jeudi 23 Juillet - 11:57
Pourquoi ?
Elle s'affiche tout simplement pour que cela ne se reproduise plus, c'est juste impensable, à notre époque, cela ne doit plus arriver
0
Par vivi | le Mercredi 22 Juillet - 15:39
"La vie n'est pas un long fleuve tranquille"
excellent film à revoir ! Si le film est drôle, je pense que dans la réalité où se trouvent ces parents, ce doit être bouleversant ! On ne peut plus échanger les enfants. Ce sont les parents qui doivent se rencontrer, se parler, et les filles également. Elles sont "presque" sœurs.
0