TV

Sept à Huit : l'entraînement brutal des enfants de Daesh (vidéo)

Sept à Huit : l'entraînement brutal des enfants de Daesh (vidéo)

TF1 diffusait dans l'émission Sept à Huit un reportage sur les enfants de Daesh le dimanche 15 janvier. Et à l'intérieur, il était possible de voir le quotidien militaire de ces enfants. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Une journée type bien cruelle pour ces enfants. Depuis plusieurs mois, Daesh diffuse des centaines de vidéos de propagande sur Internet. C'est ce qu'indique un reportage de Sept à Huit sur TF1 le dimanche 15 janvier. Alors qu'ils invitent les femmes et les enfants à rejoindre le Califat, l'entraînement des enfants est intensif, physique et brutal.

Pour l'entraînement des enfants, une vidéo montre la journée type d'un enfant au Califat. Le matin, les enfants font un entraînement physique et des cours de religion à répétition le reste de la journée. Ce lavage de cerveau est initialement destiné à créer une race pure sur le modèle de l'idéologie nazi, comme le montre le reportage de TF1. Alors que les garçons sont séparés des filles, le conditionnement religieux est soutenu et militaire. Les maîtres expliquent aux enfants dès le plus jeune âge, la manière dont ils doivent manier la Kalachnikov. "Règle numéro 1 : enlever le chargeur". Les entraînement sont brutaux, destinés à former des guerriers prêts à mourir. Sur les images, on aperçoit des enfants cagoulés. Les jeunes sont frappés par des bâtons en bois. Le reportage explique aussi que ces enfants sont envoyés en guerre dès l'âge de 12 ans pour devenir la relève des djihadistes.

Les enfants deviennent des bourreaux

Les vidéos de propagande se multiplient. Selon nos confrères d'Europe 1, le service de renseignement estime à 400 le nombre d'enfants de parents français ou partis de France en Irak et en Syrie. Parmi-eux, il y aurait près de 19 personnes identifiés comme combattants. Au total, les services de renseignement a estimé qu'il y aurait environ 700 Français actuellement en Irak et en Syrie.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people