TV

Sept à Huit : Le témoignage choc d’un homme violé par un prêtre pédophile (Vidéo)

Sept à Huit : Le témoignage choc d’un homme violé par un prêtre pédophile (Vidéo)

Comme tous les dimanches Sept à Huit revient sur l’actualité. Le 12 février dernier, un passage choc de l’émission a particulièrement retenu l’attention : le témoignage troublant de Daniel Pittet violé durant son enfance par un prêtre. Non Stop Zapping vous propose de revoir les moments les plus bouleversants de ces confidences.

C’est un ouvrage qui va faire beaucoup de bruit. "Mon Père, je vous pardonne" est l’œuvre de Daniel Pittet, déjà succès d’édition mondial et préfacée par le pape François. Le livre revient sur le calvaire subi par l’auteur durant son jeune âge. Issu d’une famille proche de l’Eglise, Daniel Pittet a été violé durant quatre ans à Fribourg par un prêtre capucin, considéré désormais par la justice suisse comme l’un des plus grands prédateurs sexuels du pays. Malgré sa souffrance, l’homme a su garder la foi et fonder une famille de six enfants. Et il a décidé de raconter tout cela par écrit.

"Baisse ta culotte !"

Dans le récit, il raconte notamment son premier viol : "Il me fait entrer dans sa chambre et il m’ordonne ‘Baisse ta culotte !’. Il sort un gros machin et me force à le sucer. Quelque chose s’écoule de son machin. C’est fini, il le rentre et me sert une limonade. En silence, je bois, c’est bon et il m’accompagne à la porte, tout sourire. Il déclare doucement : ‘Il faudra garder ça entre nous’. Il scelle le secret et la machine infernale est enclenchée. Je me retrouve dans la rue en miettes. J’ai 9 ans …". Invité sur le plateau de Sept à Huit pour l’émission du 12 février, le bibliothécaire est écrivain est également revenu à la télévision sur ce qui lui était arrivé. Au total, il confie avoir été abusé sexuellement près de 200 fois par le prêtre qui le faisait venir chez lui au moins trois fois par semaine. Un cauchemar qui rappelle une fois encore les tristes réalités de la face cachée de l'Eglise. 

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people