TV

Sept à Huit - Attentats de Paris : Brahim Abdeslam surpris en flagrant délit de cambriolage il y a six mois

Sept à Huit - Attentats de Paris : Brahim Abdeslam surpris en flagrant délit de cambriolage il y a six mois

Si Salah Abdeslam l'un des terroristes responsables des terribles attentats du vendredi 13 novembre est toujours en fuite, son frère Brahim Abdeslam est mort après s'être fait sauter en terrasse du Comptoir Voltaire. Dans le numéro de Sept à Huit consacré aux attentats et diffusé ce dimanche sur TF1, les téléspectateurs ont pu découvrir l'extrait d'un reportage de la télévision belge montrant Brahim Abdeslam surpris en flagrant délit de cambriolage. Des images à (re)voir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce vendredi 13 novembre, la région parisienne était le théâtre de terribles attentats terroristes. Parmi les personnes à l'origine de ses attaques, deux frères, Brahim et Salah Abdeslam. Si le deuxième est toujours en fuite et donc activement recherché, le premier, Brahim Abdeslam, 31 ans, s'est fait sauter à la terrasse du Comptoir Voltaire. Heureusement, sa ceinture d'explosifs n'aurait pas fonctionné comme prévu, si deux personnes ont été blessées grièvement et une dizainre d'autres légèrement, il n'y a aucun mort à dénombrer dans cette attaque.

Brahim Abdeslam surpris en flagrant délit de cambriolage en Belgique

Dans l'entourage des deux frères, personne ne pensait qu'ils étaient sur le point de commettre des attentats. L'un de leurs amis s'est ainsi confié à nos confrères de Ouest France et a expliqué : "Brahim, c'était une crème. Je vous assure. Il avait fait des conneries avant, mais rien de bien méchant. Il habitait avec ses parents, ses deux frères et ses deux soeurs, sur la place principale de Molenbeek. Personne ne savait rien, n'a rien vu venir. Enfin, sauf Salah... Brahim, ce n'était pas un violent. Je ne l'ai jamais vu en colère. Il tenait un café, il s'en sortait comme il pouvait. Il vendait un peu de drogue là-bas. Ca lui rapportait plus que les thés à la menthe. Le matos pour les voitures aussi, les pièces détachées, quoi...  C'est aussi comme ça qu'il a financé son bar, qu'il aidait sa famille. Pour les armes, je ne sais pas trop. En début d'année, il avait voulu partir en Syrie. Il n'a pas pu y aller."

Parmi les "conneries" faites par Brahim Abdeslam, on peut notamment citer le cambriolage d'un bart-tabac lors duquel il avait été pris en flagrant délit il y a 6 mois. Son arrestation avait été filmée dans le cadre d'un reportage pour la télévision belge. Un extrait de ce document a été diffusé ce dimanche dans l'émission Sept à Huit. "C'est mon argent ça. Oui c'est mon argent, j'ai rien pris monsieur. J'ai rien pris, j'ai rien volé. Ne touchez pas à mon argent !" avait-il lancé aux policiers.


Brahim Abdeslam avait été filmé lors d'un cambriolage à Molenbeek !

Réagissez à l'actu people