TV

Sept à Huit : Ancien délinquant il a réalisé son rêve en devenant professeur (vidéo)

Sept à Huit : Ancien délinquant il a réalisé son rêve en devenant professeur (vidéo)

L’histoire de Kamel Madani est peut-être le nouveau conte moderne. Une jeunesse rythmée par la délinquance, la violence et les peines de prison avant de réaliser son rêve : devenir professeur ! A maintenant 27 ans, Kamel Madani enseigne les biotechniques dans un lycée. Une détermination sans faille derrière un passé qu’il veut désormais assumer. Une vidéo pleine d’émotions à découvrir sur Non Stop Zapping.

C’est dans le portrait de la semaine de "Setp à Huit", ce dimanche 4 juin 2017 que la France a pu découvrir Kamel Madani. A 27 ans, Kamel a réussi à faire effacer son casier judiciaire pour pouvoir réaliser son rêve : enseigner ! Une première en France, l’amour de cet ancien délinquant pour l’école et la transmission du savoir était plus forte que la violence. Marqué par les humiliations et les agressions subies chez lui et dans son quartier, le jeune Kamel Madani s’abandonne lentement vers la colère. Petits délits, trafics de stupéfiants, une longue descente au enfer ponctuée de séjours en prison avant de commettre l’irréparable. Accusé de complicité dans une affaire de vol à main armée en bande organisée, Kamel est condamné à quatre ans de prison ferme. Son "rêve d’être enseignant" s’est alors éloigné… mais c’était sans compter sur sa détermination.

"Je voulais m’en sortir"

Premier de sa classe, Kamel Madani n’abandonne pas son rêve et travaille comme un acharné derrière les barreaux : "Le soir, je révisais mon master même si c'était dur, ajoute-t-il. Je voulais m'en sortir." Malgré de grosses erreurs de parcours, Kamel ne veut pas perdre espoir. Entouré et soutenu par ses professeur et le personnel pénitencier, il va peu à peu reprendre confiance en lui : "Le seul amour que j’ai reçu dans ma vie c’était de mes professeurs". Grâce à sa détermination, il sort de prison au bout de onze mois et finit ses études pour devenir enseignant. Avec beaucoup d’acharnement, il prépare un dossier pour effacer son casier judicaire pour pouvoir enseigner : une première en France. Désormais professeur en biotechnologies, il veut rendre ce que "l’éducation nationale m’a donné". Délinquant repenti, Kamel Madani veut "assumer son passé" pour peut-être devenir un exemple de réussite.

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people