TV

Ségolène Royal fait l'éloge de Fidel Castro, elle se fait lyncher par la classe politique (vidéo)

Ségolène Royal fait l'éloge de Fidel Castro, elle se fait lyncher par la classe politique (vidéo)

Ségolène Royal croule sous les critiques depuis son hommage à Fidel Castro. Une séquence polémique, puisqu'elle y assure que la France n'a pas de leçon a donner à Cuba

Depuis cette interview polémique à propos de Fidel Castro, Ségolène Royal est la cible numéro un. Elle a en effet déclaré le samedi 3 décembre, à Santiago de Cuba :  "Grâce à Fidel Castro, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin. Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur qu’il y a eue pendant la Révolution française." Elle estime que "la France n'a pas de leçon à donner à Cuba". "Il y a toujours du positif et du négatif dans les histoires, mais certains ne vont pas se rhabiller à bon compte au nom des droits de l’homme alors qu’on sait qu’ici, quand on demande des listes de prisonniers politiques, on n’en a pas." "Fournissez-moi des listes de prisonniers politiques, à ce moment-là on pourra faire quelque chose !", a t-elle conlu.

Des propos non soutenus par les autres représentants français

Pourtant,  Amnesty International avait dressé un portrait des infractions de Cuba : Harcèlement contre les personnes opposées au régime, arrestations politiques qui sont monnaie courante, où encore filtration d'internet. Amnesty n'a pas été autorisé à mettre les pieds sur le territoire Cubain depuis 1990. Les déclarations de Ségolène Royal n'ont pas du tout été appréciées par les politiques, en particulier le sénateur PS de Paris David Assouline. Ce dernier a tweeté : « Notre pays rayonne dans le monde parce qu’il a inventé la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, pas pour son soutien aux dictateurs ». François de Rugy a lui demandé à l’Elysée de désavouer ces propos. Ségolène Royal avait été envoyée à la place de François Hollande à la Havane, puisque ce dernier est actuellement à Abou Dabi. Elle est la seule membre d'un gouvernement européen, avec Alexis Tsipras, premier ministre grec, à avoir fait le déplacement. 

Par M. H

Réagissez à l'actu people