TV

Salut Les Terriens : le rappeur Fianso débarque sur le tournage de Thierry Ardisson (vidéo)

Salut Les Terriens : le rappeur Fianso débarque sur le tournage de Thierry Ardisson (vidéo)

Le rappeur Fianso a débarqué sur le plateau de Thierry Ardisson dans "Salut Les Terriens" sur C8 pour l'émission du samedi 10 juin à partir de 19h. Et lors du tournage, le rappeur est arrivé avec de nombreux amis pour "foutre le bordel chez Ardisson". Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le rappeur Fianso est l'une des figures montantes du rap français. Alors qu'il est connu pour sa musique et son talent, il a aussi eu quelques problèmes avec la juste. Lors d'un clip de son tube "Toka", le chanteur avait bloqué l'autoroute A3 pendant plusieurs minutes. Alors qu'il a été convoqué par la juste le 13 juin 2017, le jeune homme risque gros. Au total, il encourt à deux ans de prison et à 4.500 euros d'amende. Son père Kader a alors réagi à ce qu'a fait son fils : "il ne m'en a pas parlé, je l'ai su par Internet sur le Parisien. Je suis allé chez lui, je lui ai demandé : 'pourquoi tu as fait ça ? Tu ne devrais pas faire ça. Il m'a dit que c'était programmé, mais on ne savait pas que ça prendrait une telle ampleur", a-t-il déploré.

Fianso débarque sur le plateau de Thierry Ardisson

Sur le plateau de "Salut Les Terriens," Fianso sera l'invité de Thierry Ardisson le samedi 10 juin à partir de 19h. Et lors de l'annonce du présentateur pour interpréter son titre : "Marion-Maréchal", le rappeur a amené tous ses amis lors du tournage. Bien évidemment, les invités comme Christophe Dechavanne ou même Laurent Baffie semblaient un peu étonnés par la scène un peu surréaliste. A 33 ans, le chanteur connaît un véritable succès auprès des jeunes. Toutefois, après la polémique de l'autoroute, il avait tenu à s'excuser publiquement et avec humilité : "si j'ai choqué l'opinion, et si j'ai choqué certaines personnes j'en suis vraiment désolé. Mon père n'est pas désolé, c'est moi qui suis désolé". Et comme on dit, faute avouée à moitié pardonnée.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people