TV

Roselyne Bachelot : son coup de gueule contre "la secte des masques" (vidéo)

Roselyne Bachelot : son coup de gueule contre "la secte des masques" (vidéo)

L'utilisation des masques a été au coeur du débat dès le début de la crise sanitaire. Dans "C à vous" sur France 5 ce vendredi 15 mai, Roselyne Bachelot a déploré les critiques envers la gestion du gouvernement. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Avant d'être rendu obligatoire dans certains cas comme dans les transports en commun, le port de masque n'avait pas été considéré comme indispensable par le gouvernement au début du confinement. Une prise de position qui a valu au gouvernement d'être accusé de mentir alors que les stocks de masques étaient insuffisants. Le débat sur l'efficacité du masque a depuis évolué avec les recommandations scientifiques et l'usage de cette protection se généralise maintenant parmis les Français. Régulièrement présente dans l'émission "C à vous" sur France 5, Roselyne Bachelot a évoqué ce vendredi 15 mai le sujet et déploré les accusations de mensonge envers le gouvernement.

"La secte des masques, elle, doit arrêter !"

"Le débat sur l'efficacité il est mené depuis le début. Quand certains disent 'le gouvernement a menti sur les masques' parce que ça on l'entend, ça a été dit par certains nombre de personnalités politiques, madame Le Pen en tête mais pas seulement...", a fustigé Roselyne Bachelot. "Le mensonge d'état c'est quelque chose qui revient alors qu'il y avait un débat qui, au départ, était un débat scientifique avec un certain nombre de médecins qui se posaient la question de l'utilité et de l'efficacité des masques", explique-t-elle sur les interrogations sur l'utilisation des masques. Avant d'apporter son opinion : "Moi je pense que le principe de précaution et de prévention doit jouer donc on a tout intérêt à se constituer des stocks de masques opérationnels et à les surveiller, à les alimenter...". "Mais le débat néanmoins, ce n'est pas parce qu'on constitue des stocks de précaution qu'on ne peut pas se poser la question de leur usage, de leur utilité dans telle ou telle condition. Là encore, on n'est pas une secte. La secte des masques, elle, doit arrêter !", s'exclame Roselyne Bachelot.

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people