TV

Rencontre avec mon agresseur : la réalisatrice Maiana Bidegain fait face à son violeur (vidéo)

Rencontre avec mon agresseur : la réalisatrice Maiana Bidegain fait face à son violeur (vidéo)

Mardi 4 juin, France 5 diffusait l'émission choc "Rencontre avec mon agresseur", produite par Melissa Theuriau. La réalisatrice Maiana Bigelain, violée à 7 ans par un inconnu, a pu retrouver son agresseur et lui faire face. Une séquence émouvante à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Hier soir, France 5 proposait un documentaire pas comme les autres : la productrice Melissa Theuriau et la réalisatrice Maiana Bigelain ont tourné "Rencontre avec mon agresseur", un concept qui va faire beaucoup de bruit. Le principe est clairement énoncé dans le titre : mettre face à face un agresseur et sa victime, pour tenter de comprendre les motivations et pourquoi pas essayer de pardonner. Une pratique qui existe déjà dans certains pays comme le Canada ou la Belgique. C'est la réalisatrice elle-même qui s'est portée volontaire pour le premier essai de ce nouveau concept si étonnant. Maiana Bigelain a en effet été violée à l'âge de 7 ans par un inconnu, dont elle a fini par retrouver la trace. Un échange poignant.

"Ce que je t'ai fait est innommable"

Si les images de la rencontre ne sont pas diffusées, les enregistrements vocaux le sont en revanche (sur des images d'illustration, notamment la réalisatrice elle-même sur une plage). L'homme qui l'a violé essaie de lui raconter le calvaire qu'a été sa vie depuis son acte odieux : "J'ai été catalogué monstre, j'ai vraiment été catalogué comme un monstre sur pattes et c'est impossible à vivre, Maiana. Ce que je t'ai fait est innommable, quoi que je fasse dans mon existence je ne pourrai jamais faire suffisamment pour dépasser ça, puisque l'acte a été commis, c'est irréparable (...) en tout cas ça t'a brisée et j'en suis désolé, ça m'a brisé et j'en suis désolé. J'aimerais pouvoir me pardonner tu n'imagines même pas!" raconte l'homme. Sur le plateau de "C à vous" hier soir, Maiana Bigelain avait notamment expliqué avoir tutoyé son agresseur durant l'entretien pour ne pas lui donner un respect et un pouvoir qu'il ne mérite pas. On n'imagine pas combien d'entretiens du genre Harvey Weinstein devrait réaliser si la justice l'y condamnait.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people