TV

Renaud : comment la mort de son frère Thierry Séchan l'a anéanti (vidéo)

Renaud : comment la mort de son frère Thierry Séchan l'a anéanti (vidéo)

Ce 28 novembre, W9 diffusait « Au nom du père », un documentaire inédit consacré au chanteur Renaud. Parmi les grandes épreuves de sa vie, il y a la mort de son frère Thierry, longuement évoquée. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Son nouvel album sort ce vendredi 29 novembre. "Les mômes et les enfants d’abord", composé dès le printemps dernier, a l’enfance pour thème principal. Un hommage direct à son frère Thierry Séchan, retrouvé inanimé à son domicile parisien, le 9 janvier 2019. L’écrivain avait 69 ans. Un bouleversement sans précédent dans l’existence tourmentée de l’auteur de "Morgane de toi" et "Mistral gagnant". "Thierry, c’est quelqu’un de très important pour Renaud. Ils se voyaient souvent. Sa disparition récente a été un très gros bouleversement parce que c’était un pilier" témoigne l’auteure Johanna Copans. 

"Il s’est dit 'Oh merde, ça aurait pu être moi'"

La perte de son frère aîné le fragilise, il est brisé par le chagrin. Un lien particulier unissait les deux hommes, comme le décrypte le journaliste musical Jean-Pierre Pasqualini: "C’est un grand frère qui a beaucoup compté pour lui parce qu’il a remplacé ce papa qui était, à la fois, présent et absent donc le seul avec une référence masculine, c’était Thierry". Une période sombre pour Renaud : "Il a perdu son frère Thierry prématurément en début d’année et ça a été très dur pour lui. Ensuite, il y a eu cette chute dans les escaliers où il s’est cassé les deux poignets et dix jours après, il y a eu le décès de sa mère. Tout ça en peu de temps donc c’était un début d’année très compliqué" raconte son ami proche, Pierre Tarde. De quoi susciter l'inquiétude de ses fans.

Pour Bloodi, l’assistant du musicien rebelle, il est question d’une projection psychologique : « Je pense qu’il a aussi faire un transfert sur lui. Thierry était un peu comme Renaud. Parfois il buvait, parfois il ne buvait pas. C’était un fêtard, il fumait et Renaud est un peu pareil. Il s’est dit 'Oh merde, ça aurait pu être moi'. Ça sera peut-être moi. Ça lui a fait un déclic, ça c’est sûr". Ce drame a poussé Renaud à composer cet album et à se sortir de la dépression. "On va pas s’laisser pourrir" comme dit le titre d’une de ses douze nouvelles chansons. L’histoire de ce grand nom de la chanson française a réuni 601 000 spectateurs et continue de faire un "boucan d’enfer" !

Réagissez à l'actu people